Récupération et morale politique

Publié le par L'équipe de Débattons !

Je tiens aujourd'hui à vous faire partager un article du Figaro... Voici l'extrait qui nous intéresse :

« Celui qui irait dans un gouvernement de Fillon serait avec la droite et deviendrait un ministre de droite ». Pas de demi-mesure pour François Hollande. Le premier secrétaire du PS a fustigé les personnalités du PS qui pourraient intégrer le futur gouvernement
 
« La morale en politique est essentielle, le débauchage, la trahison, la récupération individuelle des frustrations, je laisse cela à d'autres », a ajouté Hollande qui a déclaré avoir eu une explication avec Bernard Kouchner, annoncé au Quai d’Orsay. Pour lui, Nicolas Sarkozy « ne recule devant aucune opération pour obtenir les pleins pouvoirs ».

    J'aime nos amis politiciens quand ils s'érigent en défenseur de la morale et de la démocratie...

    Alors, si j'ai bien compris, F. Hollande considère que la morale en politique est essentielle, que jamais, ô grand jamais !, la gauche ne s'abaisserait à de si viles manoeuvres de "récupération individuelle" !

Je tiens juste ici à rappeler quelques faits :

    Peu avant le premier tour, les socialistes dénigraient F. Bayrou, Ségolène Royal ayant été jusqu'à dire qu'il était "pire que Sarkozy" (cf débat entre les deux candidats du 2nd tour). Mais, entre les deux tours Ségolène Royal a, très légèrement !, courtisé F. Bayrou, allant jusqu'à affirmer qu'elle prendrait "bien sûr" des ministres UDF (2) !! Monsieur Hollande a raison, ils ne font pas de la récupération individuelle mais de la récupération collective !

    Deuxième chose, il est évident à tous que la morale des membres du P.S. est au-dessus de tout soupçon. Prenons deux exemples :
    Peu avant la désignation officielle de la candidate socialiste, un certain Jack Lang souhaitait publier un livre "éreintant Royal" (3). Une citation ? :
On ne peut pas jouer uniquement de son charme, ne rien dire, et espérer devenir présidente...(4) Tiens, on dirait que M. Lang avait été clairvoyant... Mais alors pourquoi a-t-il annulé la publication de ce livre ? Peut être parce qu'il est devenu très proche de la candidate... Où est la morale ici ?
    Je me souviens d'un certain Monsieur Hollande qui a affirmé avec force : "je n'aime pas les riches".  Maintenant, livrons nous à un rapide calcul : F. Hollande est député et maire de Tulle si je ne m'abuse.
Or, 
- indemnité parlementaire brute mensuelle :
  6 952, 91 € (5)
- salaire de maire d'une ville de la taille de Tulle (un peu plus de 15000 habitants) : 2343,24 € (6)
Soit un total d'au moins 9296,15 €
bruts mensuels.
A cela il faut ajouter quelques bricoles, comme par exemple  le fait que l'Assemblée nationale délivre à tous les députés une carte nominative qui permet l'accès gratuit à l'ensemble du réseau S.N.C.F. en 1ère classe (7)
Ceci explique peut être pourquoi le couple Royal-Hollande paie l'ISF (S. Royal a un salaire au moins égal en tant que député et présidente de région), par contre cela n'explique guère pourquoi M. Hollande n'aime pas les riches !! Où est la moralité dans une telle affirmation ? Y a-t-il un but autre que de dresser les Français les uns contre les autres et de flatter l'extrême gauche ?

    Pour terminer, j'aimerais beaucoup que l'on m'explique la dernière phrase, à savoir : "
Nicolas Sarkozy « ne recule devant aucune opération pour obtenir les pleins pouvoirs ». "
    Car, inviter quelqu'un d'un autre parti dans son gouvernement n'est-ce pas faire preuve de tolérance ? N'est-ce pas au contraire une preuve de respect de la démocratie plutôt qu'une "opération pour obtenir les pleins pouvoirs" ? Comment peut-on justifier cette dernière phrase de M. Hollande autrement que par une évidente mauvaise foi et un souci de diaboliser son opposant politique qui lui a, semble-t-il, toujours respecté les règles démocratiques ?





Hesnoone.

Les articles ayant été cités se trouvent, dans l'ordre, à :
http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070515.WWW000000522_hollande_celui_qui_irait_au_gouvernement_deviendrait_un_ministre_de_droite.html
http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070425.FIG000000221_la_candidate_ps_fait_applaudir_les_autres_candidats_de_gauche.html
http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20061208.WWW000000245_quand_jack_lang_ereintait_royal.html
http://didier-jacob.blogs.nouvelobs.com/archive/2006/12/07/l%E2%80%99affaire-jack-lang.html
http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/indemnite.asp#indemn
http://www.politique.com/dossiers/france/articles/finances-publiques/remunerations-hommes-politiques-2005.htm
http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/fiches_synthese/fiche_14.asp


Publié dans Politique politicienne

Commenter cet article

Hesnoone 29/05/2007 14:52

Pour répondre à votre question : il m'apparait évident que cette ouverture avait avant tout un but politique, à savoir celui de faire oublier l'image de "dictateur en herbe" que la gauche lui a fabriqué au cours des derniers mois.

De plus, cela cadrait parfaitement avec son concept de la "rupture". En effet, il ne s'agit pas d'une nouveauté, M. Sarkozy l'ayant anoncé il y'a plusieurs mois dans un discours il me semble (je m'excuse mais je ne me souviens plus duquel... je chercherai)

Néanmoins, même sans cette ouverture M. Sarkoy était quasi-assuré d'avoir une majorité (si les Francais sont des girouettes, ils ne changent pas d'avis en 1 mois !). Je pense donc qu'il y avait quand même une réelle volonté d'ouverture, même si cela n'était probablement pas le motif principal. Nous jugerons sur les actes.

Hesnoone

Aur鬩en Royer 28/05/2007 17:55

Pensez-vous vraimment que l'ouverture de Sarko à des personnalités de gauche est sincère? qu'elle n'a aucun lien avec les législatives qui viennent? Je crois, pour ma part, que Sarko a peur d'une chose: que les Français fassent moins confiance aux députés UMP (les sortants devront approuver une politique rompant avec tout ce qu'ils sont voté ces cinq dernières années !) qu'à lui (les Français ont vu en Sarkozy un homme à la hauteur de la fonction: je ne crois pas que son succès repose entièrement sur son programme).