Un peu d'Histoire...

Publié le par L'équipe de Débattons !

Comme vous la savez sans doute, le monde est divisé en deux : d'un côté, les gentils, ceux qui détiennent, non pas une, mais LA vérité, et de l'autre les méchants, j'ai nommé les fachos.

Les fachos ? Qu'est-ce donc que cette race étrange ? Je vais tenter de vous l'expliquer...

"Facho" est une abréviation, plus ou moins heureuse, de "fasciste".
Dans l'esprit de la plupart de ceux qui l'utilisent cela signifie : "sale capitaliste voulant créer une dictature et nous retirer nos droits démocratique que les courageux communistes ont gagné au péril de leur vie entre 1942 et 1945" (les mauvaises langues diront qu'ils ne pouvaient pas le faire en 1940.. à moins d'être exclus du PC et donc de ne plus être communistes !).

Mais, qu'est-ce qu'un fasciste ? D'après le Larousse, un fasciste est quelqu'un "qui appartient au fascisme"

Un facho est donc, au sens strict du terme, quelqu'un qui se réclame du fascisme. On ne le dirait pas, mais on avance, je vous l'assure. Maintenant, interrogeons nous (ou interrogeons l'encyclopédie) sur la nature profionde du fascisme...

Pris dans sons sens littéral, le terme fascisme désigne le mouvement fondé en Italie en 1919 et le système politique érigée en 1922 après la prise du pouvoir par le chef de ce mouvement, Benito Mussolini.

Donc, pour commencer, vous êtes un sale réctionnaire qui refuse le progrès et vit encore au tout début du XXe siècle.

Quelle est votre pensée politique ?

Les doctrines fascistes se définissent par le rejet des principe du libéralisme traditionnel, par la condamnation des institutions et des usages de la démocratie parlementaire et par la remise en cause des valeurs de l'individualisme tel que l'avait codifié la pensée philophique du XVIIIeme siècle.

Jusqu'ici un néophyte pourrait penser que nous parlons de certains courant trotskistes ou marxistes. Il n'en est rien.

En effet, le fascisme peut apparaitre comme un refus systématique de l'ordre politique, économique et social qui s'était progressivement instauré, au cours du XIX siècle, dans la plupart des sociétés occidentales et dont le parlementarisme, le multipartisme, la garantie des droits et des libertés individuelles constituaient des caractères essentiels.

Euh, je dois admettre q'un néophyte pourrait encore persister dans son erreur... Erreur gravissime s'il en est ! Heureusement, tout s'éclaire :

Le système de pensée fasciste refuse les principes du socialisme d'inspiration marxiste et s'organise positivement autour de l'affirmation de certains thèmes : exaltation de la valeur nationale considérée comme la valeur suprême dans l'ordre politique ; volonté d'instaurer un Etat fort, faisant prévaloir son autorité sur les droits et sur les libertés des personnes ; affirmation de la nécessité d'un nouvel ordre social intégrant plus étroitement l'individu à la collectivité et mettant notamment fin aux "aliénations" de la condition prolétarienne ; culte du chef.


Vous le saurez donc désormais, lorsque l'on vous dit que vous êtes facho, cela signifie que :
- vous rejetez libéralisme et individualisme ;
- vous pensez qu'un seul parti (de préférence le vôtre) suffit à nous guider tous ;
- vous souhaitez un Etat fort ;
- vous en avez assez de l'exploitation du prolétariat.

Cependant, contrairement aux apparences, vous n'êtes pas communiste...
Par contre, taisez-vous : vous avez tort !


Hesnoone.

P.S.: ce qui précède est basé, pour ne pas dire qu'il s'agit en grande partie d'un plagiat honteux, sur l'article "fascisme" de l'Encyclopaedia Universalis (imprimée en 1990).

Publié dans Un peu d'Histoire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article