Liberté de presse... Uniquement quand ça les arrange ?

Publié le par Hesnoone

tache3.jpg


Un bref rappel des faits :  

Mme Royal et M. Hollande demandent 150 000 euros de dommages et intérêts aux auteurs du livre La Femme fatale pour « atteinte à la vie privée et diffamation ». 

Quels sont les points litigieux ?
 

- Les tensions conjugales.
La thèse centrale du livre, c'est que la candidature de Mme Royal à l'investiture de son parti a été en partie motivée par la volonté de se venger des frasques de son compagnon. « En cet automne 2005, Dray n'ignore évidemment rien des tensions du couple. Aux premières loges, il a vite compris que la crise conjugale prend un tour politique. À la mi-décembre, Ségolène l'invite dans son bureau à l'Assemblée nationale et lui explique: Il faut que tu m'aide », écrivent les deux journalistes.

 - «Tu ne reverras jamais tes enfants !» Selon le livre, M. Dray aurait même rapporté à des journalistes: « Ségolène tient une grenade dégoupillée dans la main. Elle lui a dit [à François Hollande] : si tu vas chercher Jospin pour me faire barrage, tu ne reverras jamais tes enfants ! »

 - Chirurgie esthétique. Enfin, un autre passage de l'ouvrage laisse entendre que Ségolène Royal aurait subi, à l'été 2005, «une intervention chirurgicale pour réaligner ses dents, remodeler son menton et son sourire».


Qu'est-ce que cela nous apprend ?

Les frasques de Hollande ? Secret de polichinelle diront certains.
Le fait qu'elle ait subi des interventions chirurgicale ? Honnêtement, qui ne l'a jamais soupçonné ? Et puis après tout, François Mitterrand s'était bien fait limé les canines pour ne pas effrayer cet être étrange qu'est l'électeur français... 

Non, cela nous apprends que la liberté de la presse, c'est un concept formidable, mais uniquement quand cela arrange le "couple Royal" du PS.
Certains me diront que cela touche à leur vie privée. Certes, mais en 1992, alors que Mme Royal était ministre de l'Environnement, n'a-t-elle pas convoqué les caméras pour la naissance de sa fille, Flora ?
S'il-vous-plait, soyez au moins cohérent avec vous-même !


 
Hesnoone




Sources :

http://www.lefigaro.fr/parti-socialiste/20070601.WWW000000696_les_passages_qui_fachent_dans_la_femme_fatale.html

http://www.lefigaro.fr/parti-socialiste/

Publié dans Politique politicienne

Commenter cet article

L'Equipe de Débattons ! 06/06/2007 08:17

Effectivement, M. Sarkozy a joué avec le feu, et cela lui est retombé dessus. Qui sème le vent...Si l'on joue avec les journalistes, il faut accepter toutes les règles du jeu. Notamment le fait que lesdits journalistes peuvent écrire des choses dérangeantes...Hesnoone

Aur鬩en Royer 05/06/2007 20:33

Juste une remarque: je constate que le couple Royal-Hollande n'est pas le premier à jouer avec les journalistes et à se faire prendre. Sarko et Cécilia n'en ont-ils pas donné aussi un bel exemple?

Hesnoone (de l'Equipe de Débattons !) 04/06/2007 16:00

Tout d'abord, nous sommes d'accord sur un point : savoir s'il y'a diffamation ou non est de l'unique ressort de la justice. Et les "on refait le match" n'auront pas lieu un fois le jugement rendu. Cependant, je tiens à la présomption d'innocence : tant que rien n'est prouvé je considère que les journalistes sont de (relative) bonne foi.Néanmoins, je ne tenais pas à mettre en lumière l'éventuelle diffamation ou non mais deux autres points.Premièrement, et peut être le plus important : l'un des faits que le couple "Royal" reproche aux journalistes est d'avoir cité M. Dray. Où est la diffamation de la part des journalistes ? Où est l'atteinte à la vie privée dans la citation de quelqu'un d'extérieur à leur famille ? Deuxième point : on 1992 elle avait invité les journalistes pour son accouchement. Fort bien. Aujourd'hui, elle leur reproche d'avoir dit qu'elle avait eu recours à une opération de chirurgie esthétique. Où est la cohérence ? Pour terminer sur une note "humoristique", je vais reprendre les mots de Buffalo : "De toute façon, vu comment elle  le montre, son sourire, il fait partie du domaine public...."Hesnoone

Nicolas (anciennement IlParait...) 04/06/2007 13:59

Liberté de presse, oui !
Diffamation, non ! (assertions sans preuve, rumeur)
Quand à la vie privé, il paraît que la législation française est très rude à ce sujet. Personnellement c'est non. Mais il est vrai qu'un débat peut-être ouvert sur ce dernier point, particulièrement quand la vie privé peut influencer autant la vie politique dans le cas Hollande/Royal. Enfin pour l'accouchement, les journalistes avaient l'accord de Royal où est le problème ? On «soigne» son image médiatique, cela me désole pour ce qui est de la vie politique mais c'est comme ça, on ne peut pas y faire grand chose. Par contre manifestement ici l'auteur n'avait pas l'accord pour certains faits privés, donc interdiction d'écrire dessus.

Pour ce qui est de savoir dans ce cas s'il y a eu ou non diffamation et/ou atteinte à la vie privée, pour ma part mon avis sera celui de la justice puisqu'elle a été saisie.

Enfin je trouve ça très maladroit de titrer avec la liberté de la presse, cela n'a rien à voir, il n'y a pas censure que je sache, et l'affaire est tout autre à mon humble avis.