Le renouveau écologique

Publié le par Buffalo (de l'Equipe de Débattons !)

                     A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement.


Depuis quelques jours, l’écologie fait un retour en fanfare au sein de l’actualité. On ne peut que s’en féliciter.


Au niveau international, M. Bush semble avoir (enfin !) compris qu’il ne pouvait plus ne rien faire. Certains ont déclaré que son changement politique était stratégique, et rien que de la stratégie, mais pour une fois qu’importent les raisons, pourvu que les actes comptent. Des discussions devraient donc se tenir lors du G8 à Berlin qui se déroule ces jours-ci. On sait que certains états des Etats-Unis ont déjà commencé à respecter le protocole de Kyoto, et de telles paroles du Président de la première puissance mondiale ne peuvent a priori qu’aller dans le bon sens.

Au niveau national, beaucoup doivent être surpris que pour la première fois sans doute, un gouvernement de droite ne va pas traiter l’écologie par-dessus la jambe. Une volonté forte a été affichée (Ministère d’Etat, rencontre avec les ONG, grandes discussions sur ce sujet à la rentrée…), reste à la convertir dans les faits.
Mais les Verts eux-mêmes semblent percevoir que quelque chose change ; ainsi Mme Voynet a annoncé qu’elle rencontrera M. Juppé après les élections législatives. Espérons qu’enfin, une véritable politique de protection et de réparation de l’environnement va pouvoir se finaliser.


Buffalo

Publié dans Société

Commenter cet article

Buffalo (l'Equipe de Débattons !) 06/06/2007 08:19

En effet, on devrait voir plus souvent cette lutte contre le réchauffement comme une chance de réduire au maximum tous les gaspillages des industries et des citoyens ; et si certains estiment que ce n'est que politique, les bénéfices que nous tirerons de toutes ces économies ne seront pas perdus.Effectivement, il faudra voir dans les faits qu'en est-il réellement de cette volonté écologique. Des arbitrages seront pris, et le citoyen jugera sur pièces.Les Verts risquent comme vous le préciser de ne pas être pleinement satisfaits, vu leurs positions sur le nucléaire, différentes des propositions gouvernementales. Et il y aura bien d'autres sujets où le débat sera intense...Buffalo

Aur鬩en Royer 05/06/2007 20:30

J'ai assisté ce mardi à un cours, passionnant et convaincant, sur le sujet du réchauffement climatique. En sortant de la salle, j'étais "sur le cul" (si vous me permettez l'expression): pour faire court, le thème de la lutte contre le réchauffement, et la prétendue responsabilité de l'homme, ne sont qu'un prétexte politique pour asseoir une quête de profits. Ce serait trop complexe de tout expliquer, car il faut avoir de sérieuses bases en géographie économique...Mais, comme vous, même si le réchauffement climatique pourrait (j'utilise le conditionnel car la science n'est en pas certaine) être d'origine cosmique, je me félicite de voir que ce sujet peut rassembler toutes les "bonnes volontés" pour que des solutions soient apportées. dans un sens, qu'il y ait ou non réchauffement climatique, il n'est pas stupide de travailler à l'isolation des maisons ou au développement des transports en commun.Sur ce thème, comme pour d'autres, j'attends les actes pour juger, car les conflits d'intérêt ne vont pas manqués: la ministre de l'agriculture s'est déjà empressée de défendre le lobbie des producteurs de maïs après qu'Alain Juppé ait proposé la non-culture en plein champ de certaines variétés de maïs OGM !! Le débat risque donc d'être vif: je doute que les Verts soient satisfaits de ce qui sera annoncé... mais je peux me tromper !