Comme ils disent...

Publié le par L'équipe de Débattons !

146 policiers ont été blessés, dont 30 grièvement, et 125 personnes interpellées après de violents heurts avec des militants autonomes pendant le contre-G8 à Rostock. Ces chiffres datent d'il y'a quelque jour déjà (4 juin). Comme à chaque fois, les altermondialistes protestent et dénoncent la "prédominance du G8", comme ils disent...

20070602.jpg

Qui sont les altermondialistes ? Ceux qui se battent contre la mondialisation telle qu'elle est, et notamment pour l'autonomie des peuples et les droits humains fondamentaux, comme ils disent...

Mais, pour reprendre une partie de l'éditorial du Figaro du 4 juin :

Ses [ceux de l'altermondialisme] héros sont fatigués. Lula est devenu chef d'État, épousant la modération d'un socialisme bon teint ; José Bové, lui, a souhaité le devenir, mais s'est douloureusement fracassé sur l'obstacle du suffrage universel. Quant à la doctrine altermondialiste, dont on n'a jamais trop su ce qu'elle recouvrait, ni proposait, elle s'est égarée dans ses contradictions.

Qu'est-ce que l'altermondialisme ?
Il semble que cela soit un mouvement prônant une "autre" mondialisation (à noter que l'on a tout d'abord parlé "d'anti-mondialisation"). Quelle autre mondialisation ? Une mondialisation plus respectueuse des "droits humains" nous dit-on, une mondialisation n'obéissant pas à des préceptes économiques néolibéraux, comme ils disent...

J'ai été circonspect lors de la définition de l'altermondialisme. Pourquoi ?
Car les altermondialistes eux mêmes - ou ceux qui se disent comme tels - savent-ils ce que représente réellement leur mouvement ?
Pour reprendre, une autre fois, l'éditorial du Figaro :

Entre les écolos du Larzac, les paysans de l'Alti­plano, les nostalgiques de Che Guevara, les pourfendeurs de l'OMC, les avocats de la cause palestinienne et les adeptes du drapeau noir - ceux qui ont cassé à Rostock -, on cherche un dénomi­nateur commun.

Et quel est ce dénominateur commun ? Je ne vois qu'une seule chose qui les réunisse : le refus du libéralisme. Ou du "néo-libéralisme", comme ils disent...

Mais, ont-ils seulement compris le libéralisme ? Je tiens à rappeler ici que dans "libéralisme" il y'a, avant tout, le terme "liberté".
En fait, pour reprendre Wikipédia, le libéralisme est une doctrine politique et économique qui repose sur l'idée que chaque être humain possède des droits naturels sur lesquels aucun pouvoir ne peut empiéter, qui sont la liberté, et le plus souvent le droit à la propriété. Au sens large, le libéralisme prône l'établissement d'une société caractérisée par la liberté de penser des individus, le règne du Droit naturel, le libre échange des idées, l'économie de marché et son corollaire l'initiative privée, et un système transparent de gouvernement.

Donc, non !, le libéralisme ne prétend pas réduire l'homme à sa valeur marchande, comme ils disent...

Oui, il y'a eu des dérives. Mais, est-ce une raison pour rejeter le libéralisme ? Nous ne vivons pas en autarcie, pas plus que nous ne sommes pas les maitres du monde.
Le système dans lequel nous sommes est en grande partie basée sur le libéralisme. La question n'est pas de savoir si cela est bien ou non, mais si nous devons nous contenter de subir les changements que nous impose le monde ou si nous devons être acteurs de ce monde et tenter de prendre ce qu'il y'a de bien dans le libéralisme. Car il y'a des choses de bien. Quelle autre doctrine peut se vanter d'avoir autant réussi à augmenter le niveau de vie global pour ne prendre qu'un exemple ?

Alors, l'altermondialisme tel qu'il existe aujourd'hui, un combat d'arrière garde ? L'altermondialiste, un idéologue déconnecté du monde réel ?


Hesnoone




http://www.lefigaro.fr/international/20070602.FIG000001673_repetition_generale_des_anti_g_a_rostock.html
http://www.lefigaro.fr/debats/20070604.FIG000000158_la_derive_de_l_altermondialisme.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Altermondialisme#Critique_du_march.C3.A9_mondial
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hesnoone (de l'Equipe de Débattons !) 07/06/2007 14:42

Tout d'abord, je pense qu'il est utile de préciser une chose : je souhaite éviter d'entrer dans le débat - dépassé à mon humble avis - de lutte des classes.En clair : non !, les entreprises n'ont pas tous les pouvoirs contrairement aux pauvres travailleurs exploités ; non !, il n'y a pas un complot mondial de la part d'une minorité qui essaie de maintenir une majorité dans la pauvreté et l'ignorance.Ceci étant posé, parlons du reste de ce post. Premièrement, je suis d'accord sur le fait qu'il y'a eu des dérives quant à la liberté de déplacement, notamment aux USA suite au 11/09. Eh oui, il faut se battre pour la liberté qu'ont les peuples de se déplacer... mais on peut comprendre la volonté qu'a une nation de se protéger. En passant, les sociétés ne sont pas aussi libres que tu le sous entends...Pour l'histoire que vous relatez, je ne refuserais pas un peu plus de détails...  bien au contraire !Ceci dit, votre histoire a le mérite de mettre en évidence la difficulté à définir la "propriété intellectuelle"... Quant à l'Afrique, il s'agit d'un problème éminemment complexe que l'on ne peut à mon avis réduire au simple domaine économique. La compréhension de l'Histoire de ce continent et des différents régimes politiques en place me semble essentielle...Hesnoone

Nicolas 07/06/2007 11:53

Allez, deux exemples «d'abus» de l'état actuel des choses :
- liberté, ok je suis complètement d'accord avec ça, notamment liberté économique, à l'heure actuelle cela a pour conséquence que les peuples en tant que force de travail entrent en concurrence, alors à quand la liberté pour ces mêmes peuples de se déplacer de part le monde comme bon leur semble comme les entreprises le font ? (bon veuillez excuser mon cerveau maigrichons qui a certainement fait des raccourcis énormes :p mais c'est vraiment l'impression que ça me donne, la liberté arrange surtout certaines personnes tant qu'une bonne partie reste dans la misère etc.)
- un exemple plus pratique (et moins contestable 0:) sur la propriété, l'inde dans le cadre d'une mondialisation toujours plus croissante a fini par signer un accord international sur la propriété intellectuelle (que beaucoup tendent à considérer comme un droit naturel malgré les différences avec la propriété matérielle -- en fait, ça n'a rien à voir !). Du coup des sociétés productrices de médicaments sous brevet en Inde se sont retrouvées dans l'illégalité et ont été attaquées en justice... médicaments notamment contre le vih et autre maladies qui partaient à destination de l'Afrique (car peu chers) (Pour Heesnone : tu comprends peut-être mieux ma défiance en ce qui concerne l'aide qu'apporterait les pays riches à l'Afrique... je ne la conteste pas mais à mon avis elle est «foireuse» si on change pas ce genre de comportements)