Majorité pénale et socialisme

Publié le par L'équipe de Débattons !

Mme Royal, présente en Ile-de-France pour soutenir les candidats socialistes aux élections législatives "Le projet de loi en préparation [la majorité pénale à 16 ans] va remplir les prisons". Et elle explique ainsi qu'elle est contre cette loi. Son argumentation ne tient pas, s'il n'y a pas assez de place en prisons, on demande la contruction de nouvelles prisons, et non pas d'arrêter des mettre des criminels ou des délinquants qui le méritent, puisque le juge en a décidé ainsi !

Elle propose donc une solution à laquelle personne n'avait pensé : "faire en sorte qu'il y ait une baisse de la délinquance des mineurs". Eh oui, quelle idée lumineuse !

On constate cependant que la délinquance des mineurs augmente sans cesse. Certes, la prison n'est pas la solution idéale, celle qui empêchera les voleurs de voler, ou les violeurs de violer. Mais elle pourra en dissuader quelques uns : la prison fait tout de même plus peur qu'une mesure d'éloignement ou un centre d'éducation.

Autres suggestions de Mme Royal : "mettre les parents face à leurs responsabilités, régler les problèmes de logement, gagner la bataille de l'emploi pour les jeunes" ainsi que "son encadrement militaire". Sur ses trois premières mesures, rien à dire. Il est évident que l'on se doit de résorber le chômage et le problème du logement.

Seulement cela ne se fera pas en un claquement de doigts. Il s'agit des solutions pour le long terme, et il faut donc punir aussi ceux qui ne respecteront pas la loi aujourd'hui et demain. Quant à son encadrement militaire, j'y suis résolument opposé. Elle nous avait déjà proposé de ne pas contruire de second porte-avions, c'est-à-dire de rester dans une situation où l'armée ne dispose pas en permanence d'un tel bâtiment, et maintenant elle désire donner aux soldats des missions éducatives. Ils ne sont pas formés pour éduquer, et je pense qu'ils ont déjà suffisament de missions à l'heure actuelle. Laissons donc aux éducateurs le soin d'éduquer (et donnons leur les moyens nécessaires) et laissons les militaires accomplir leur lourde tâche de protection de la France.


Buffalo

Publié dans Politique politicienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aur鬩en Royer 09/06/2007 09:03

Orcéine,De mémoire, je ne saurais pas citer une "solutions qui semble fonctionner" (notez l'emploi du verbe "sembler") mais je sais qu'une association amiénoise, qui agit au niveau d'une partie de l'agglomération d'Amiens, dans les quartiers les plus difficiles, prend en charge les enfants exclus de l'école pour violence... car, plus que le problème des délinquants de 16 à 18 ans, c'est aussi celui des plus jeunes, potentiellement futurs délinquants, qu'il faut régler. Déceler les futurs délinquants dès la maternelle, sans doute pas (!) mais proposer des solutions innovantes pour les collégiens, peut-être.Par ailleurs, je ne sais pas si on peut dire que les centres éducatifs fermés sont un échec: j'avoue ne pas an savoir assez sur le sujet pour répondre à vos interrogations.

orceine 08/06/2007 19:22

Je crois au contraire que c’est la seule proposition défendable que Ségolène n’ait annoncée. Certains jeunes auraient besoin d’être  secoués, et pas qu’un petit peu.  Les éducateurs ont les poings liés et n’ont aucune autorité sur ces délinquants. Puisque ces petits s’ennuient, occupons les. Un peu de TIG ne leur feraient pas de mal. Les militaires ne sont pas des éducateurs, mais sauront se faire obéir. Ils sont formés pour commander, et dans ce cadre, les têtes dures comprendront qu’il est dans leur intérêt de se conformer au règlement.  Le service militaire a été bénéfique pour les générations avant nous. Cette mission ne sera pas nouvelle pour l’armée.  Aurélien ; L’image de durs n’est pas sans fondements. Mais les reportages que nous voyons concernent surtout les professionnels, voire les élites. La  rudesse tournée vers les civils est tout à fait supportable !   Et oui le service militaire a « forgé des hommes » !mais c’est vrai, aujourd’hui,on ne lui en demanderait pas tant. si l’armée peut ( et je n’en doute pas) apprendre à certains de se plier aux règlements, ça sera bénéfique pour tous. J’aimerais beaucoup que vous nous en parler un peu plus de ces autres solutions qui semblent fonctionner. Jusqu’à présent je n’ai rien vu de très convaincant.

Aur鬩en Royer 08/06/2007 17:59

Parlons du fond. Deux remarques:1- le projet de majorité pénale à 16 ans engendrera une augmentation du nombre de détenus en France: à quelque camp que l'on appartienne, cela ne peut faire débat... pourquoi le problème pénitentiaire (qui se pose déjà !) n'est-il pas évoqué? surtout quand on sait que pour construire des prisons, il va falloir du temps !2- Nicolas Sarkozy parlait, pendant la campagne présidentielle, de la nécessité d'allier les droits et les devoirs. Abaisser la majorité pénale sans abaisser la majorité civique (à laquelle je suis plutôt favorable) ne respecte pas ce pacte !!Par ailleurs, le projet de peines planchers me fait bien rire: ces peines sont créées mais les magistrats pourront ne pas les respecter en motivant leurs décisions. Je pose deux questions: qu'est-ce que cette mesure va changer? les juges ne motivaient-ils pas leurs décisions auparavant?Enfin, sur la question de l'encadrement militaire des jeunes délinquants, c'est l'exemple typique de mesure inadéquate: comme j'ai l'habitude de le dire à propos de nombreuses propositions, "cela pose une bonne question sans apporter la bonne réponse". Le problème soulevé est donc celui de l'alternative à la prison, qui forge davantage des délinquants que des repentis (chez les jeunes, en tout cas), vues les conditions actuelles dans lesquelles ils sont "accueillis".La proposition de Ségolène Royal considérait qu'un encadrement par des militaires (dont l'image de "durs" est vivace dans l'opinion, d'où la popularité initiale de la mesure...) était une alternative: c'était en quelque sorte le retour du service militaire (qui forge un homme !) pour les délinquants. Certes, cette mesure n'est pas appropriée mais d'autres solutions, qui existent déjà et qui semblent fonctionner, pourraient donc être expérimentées à plus grande échelle. Les centres éducatifs fermés pourraient-ils être améliorés? sans doute. Pour moi, les plus jeunes doivent échapper à la prison !

Sharky 08/06/2007 11:48

Notre aprentie magicienne reste dans l'incantatoire qui lui va si bien (faute de mieux).C'est du niveau sans l'égaler de sa fameuse "croissance magique" ou après avoir annoncé toute une série de mesure handicapante pour les entreprises, elle avouait que son programme reposait sur la croissance. Quand un journaliste lui demandait les mesures précises pour relancer la croissance justement, elle se contentait (je n'ai plus le verbatim) d'assurer que dès qu'elle apparaitrait la croissance aussi. Autant dire que le journaliste était resté coit, et il y avait de quoi face à une telle vérité (prédiction?).Et puis l'eau ça mouille, le feu ça brûle!!! Trop forte.