Rupture !

Publié le par L'équipe de Débattons !

L'un l'a promis, l'autre l'a fait ; les deux ex-candidats à la présidentielle présents au second tour ont un point commun : la rupture ! Nous revenons ici sur l'annonce qui secoue le monde politico-médiatique, à savoir la séparation du couple Hollande/Royal.

 

            Pour répondre plus profondément à un des commentaires de Nicolas (voir La droite pourra gouverner), où il expliquait que puisque l'interview de Mme Royal était prévue pour être diffusée le lundi, on ne pouvait pas lui reprocher les fuites du dimanche soir, je pense pouvoir affirmer que lorsqu'un livre va sortir le mercredi suivant, qu'on répond à des questions de journalistes le samedi en vue d'une diffusion le lundi, et qu'on s'appelle Mme Royal, c'est-à-dire qu'on fait de la politique depuis plus de vingt-cinq ans, on ne peut honnêtement pas mimer la surprise lorsqu'une telle information « fuie » ! Qu'elle ne l'ait pas désire, peut-être, mais dans ce cas, elle agit comme une amatrice… Bref !

 

            Je désire aussi poser une simple question, mais qui pourrait avoir son importance : depuis quand cette rupture est-elle réellement effective ? On se souvient d'un baiser échangé pendant un meeting durant la campagne, on se souvient de Mme Royal se présentant comme une mère de famille avant d'anôner pour la douzième fois de la journée qu'elle est députée d'une circonscription « rurale » (en insistant bien sur les « r »). Réalité, ou mensonge par omission ?

 

            Désormais, tout porte à croire que les tensions vont encore être plus exacerbées qu'elles ne le sont déjà au sein du PS. Mercredi soir, dans C dans l'air, M. Calvi annonçait que la prochaine étape sera la désignation du chef du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale. Mme Royal y verrait bien Arnaud Montebourg, ce qui ne conviendrait pas à M. Hollande.

 

            En tout cas, Mme Royal pourrait bien avoir du mal à avancer le calendrier de remplacement de François Hollande , ce dernier freinant des quatre fers, et il devrait recevoir le soutien des Strausskahniens et des Fabiusiens pour tenir l'échéance de fin 2008.

 

 

 

 

Buffalo

Publié dans Politique politicienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Buffalo (de l'Equipe de Débattons !) 27/06/2007 18:53

Je suis d'accord que cela ne change rien sur le fond, sur le quotidien. J'ai l'impression que cela pose tout de même question sur l'honneteté de Mme Royal. Peut on vraiement mettre en avant sa réussite dans le cadre familial (lorsqu'elle rappelle qu'elle est mere de famille et patati et patata), s'il y a rupture ? Ils ont bien sur le droit d'avoir des difficulés de couple, et de ne pas l'annoncer en direct à l'AFP, mais qu'elle ne vienne pas se vendre de telle manière ! (cette question de l'honneteté rejaillit également sur la question du peu de crédit qu'elle accorde elle même à ses propositions...Buffalo

Aur鬩en Royer 22/06/2007 19:35

Tout cela renvoie à une seule chose: Ségolène Royal est, chez les militants comme chez les sympathisants, la personnalité socialistes jugée la plus apte à réaliser ce fameux changement dont tout le monde rêve. On entre dans une phase de TSS (Tout Sauf Ségolène): ce réflexe est propre aux cadres du parti qui s'accrochent à leur place depuis trente ans et qui ont fait chuter la gauche trois fois de suite... Le décalage avec le peuple est à tel point significatif que l'avenir de ces fabiusiens, strauss-kahniens et hollandais est, à mon avis, compromis. Personne, en dehors de ceux qui soutiennent l'ex-candidate, n'a intérêt à avancer ce congrès.En ce qui concerne la rupture familiale, je suis assez content de ne pas avoir eu de radio ces quatre derniers jours car, cet engouement pour une information "secondaire" m'aurait sans doute gonflé... les Français qui gagnent moins d'un SMIC, sur lesquels pèsent la menace d'une augmentation de TVA et qui ne bénéficieront pas des baisses d'impôt en ont rien à faire de cette rupture car elle ne va pas changer leur quotidien. Pensez-vous que connaître la date de la rupture va vraiment changer les choses? le résultat me semble bien plus lourd de conséquences !