Rétro-éclairant (partie II)

Publié le par Buffalo (L'équipe de Débattons !)

 Partie I : http://debattons.over-blog.fr/article-12852155-6.html


Je me suis décidé dernièrement à revoir l'intégralité du fameux débat de l'entre-deux tours opposant Mme Royal et M. Sarkozy...
J'en ai fait un petit résumé et une petite analyse pour chaque morceau du débat (chacun d'entre deux dure approximativement dix minutes).
Le "style" de mes résumés est volontairement lâche. J'ai vraiment essayé d'être le plus objectif possible, et de ne rien occulter... A vous de voir !
Les guillemets n'indiquent pas une citation exacte, mais un feu nourri de ripostes, rapporté concisement en gardant l'esprit des paroles intact.

 

NS :

Comment allez-vous payer les fonctionnaires supplémentaires ?
augmentation de la csg comme le propose M.Hollande ?
y'aura une augmentation de la csg ?
les impots, les charges impliquent les délocalisations
2012 : je vise le plein emploi
coût des 35h : 17 milliard €
coût des pré retraites : 5 milliard €


SR :

pas augmentation du nombre de fonctionnaire mais maintien de ce nombre et redéploiement


NS :

mais la fonction publique est sur un autre budget que celui de l'état


SR :

"vous plaisantez, l'argent publique tout se tient"

NS :

"ah bon vous aller gérer les comptes de l'assurance maladie"

SR :

"non, mais c'est de l'argent publique"


NS :

"vous pouver pas redéployer entre les collectivités territoriales et l'état et entre l'assurance maladie et l'état"


SR :

"mais si je le ferai"

NS :

"en tant que president de la republique je pourrai pas diminuer les effectifs conseil regional du Poitou"

SR :

"pourquoi pas ?"

NS :

"ca s'appelle indépendance des collectivités territoriales", "c'est garanti par la constitution"

SR :

"ce n'est pas l'état qui le décidera, c'est la cohérence politique de la répartition des responsabilités"
aujourd'hui la loi de decentralisation est confuse ; il y a donc des doublons
sue le travail (qui est une question centrale) votre proposition est dangereuse et inefficace (référence auxheures  sup) : plus d'heures supp que recrutement
or la France est le pays qui a le taux de chomage des jeunes et des séniors le plus élevé
il y a déjà loi fillon pour heures sup
mais pas beaucoup heures sup sont utilisés
moi ; je donne de l'emploi à ceux qui n'en ont pas, notamment aux jeunes (diplomés et qualifiés)
car les entreprises demandent de l'expérience, mais ne fait pas confiance donc les jeunes ont besoin de relations
je propose 500.000 emploi tremplins en cinq ans
il ne faudrait  pas plus de six mois pour trouver emploi
"ces emplois tremplins, ca marche, car moi je veux être une responsable politique qui fait des choses qui marchent"
vous ca nous coute 5 milliard d'euros
enploi tremplins : ca ne coute rien et ca marche (car recyclage des fonds pour la formation professionnelle)
das le Poitou, il y a 3000 emploi tremplins
au bout six mois, ou cdi ou formation


6'45 PPDA :

depuis 1974 tous les candidats disent "je vais gagner bataille contre l'emmploi."

NS :

aujourd'hui :  taux de chomage le plus faible depuis 25 ans mais ce n'est pas suffisant
Sr est toujours pour le partage de temps de travail, on fait ça nulle part ailleurs dans le monde
35h n'ont pas créé d'emploi et en plus, elles ont amené une rigueur salariale
Le travail des uns crée travaille des autres
l'organisme rexecon , organisme indépendant


SR :

c'est organisme du medef

NS :

ah bon il est dirigé par M. Didier nommé par jospin ! donc ce  conseil des experts a jugé votre projet

SR :

"et il entraine 1,5 pt de croissance en moins c'est ca, c'est bien du medef"


NS :

"pourquoi toute personne qui n'a pas votre opinion vous la méprisez ?"


Analyse : Le ton s'envenime un peu des deux côtés de la table. SR ne semble pas à l'aise avec les dictinctions qui existent entre l'Etat et les collectivités territoriales. Cette partie du débat désigne pour la première fois un vainqueur net : NS.


 




0'00 NS :

dans les entreprises de moins de dix employés : passage de 10 à 25% de hausse de salaires pour les heures supp
aujourd'hui, le problème, c'est l'augmentation des cotisations quand il y a des heures supp
je propose :
la céation d'un service publique emploi par la fusion de l'unedic et de l'anpe,
qu'on ne puisse pas refuser deux offres d'emploi successives qui correspondent à la formation et la région du demandeur
que chaque minimum social soit lié à activité "pour rendre à la collectivité"
allez vous généraliser les 35h  ?


SR :

"pourquoi ne les avez-vous pas supprimé ?"

NS :

"puis je répondre à cela ?"


SR :

"car c'est un progrès social"
création d'un million d'emplois
les salariés peuvent mieux s'occuper de leur famille
ceux qui veulent travailler plus le peuvent dès aujourd'hui


NS :

et les 35h, vous les généralisez ?

SR :

"je l'ai dit, trop rigide la loi"
je suis présidente de région donc ts les jours je suis à côté des entreprises
avec moi, toute modification de code du travail ne se fera qu'après négociations avec les partenaires sociaux


NS :
qu'allez vous changer aux 35h ?


SR :

les partenaires sociaux  vont discuter. S'il n'y a pas d'accord, j'y touche pas

NS :

"oui mais vous faites quoi, moi je l'ai dit, 35 un minimum pas touche"


SR :

"donc, c'est bien un progrès ?"

NS :

"je peux finir"

SR :

non
je connais une entreprise passée 32h et tout le monde y est très content


NS :

ils sont payés combien ceux à 32h ?


SR :

payés comme aux trente cinq

NS :

il n'y a pas d'augmentation de salaires alors ?


SR :

laissez les gens libres, n'imposez pas de travailler plus

NS :

que changez vous 35h comprends pas ?

SR :

sisi vous avez compris
La première chose que m'a dite Mme Parisot : revenez sur les 35h
mais je reconnais qu'il y a des problèmes dans les petites entreprises donc renegociation mais avec les partenaires sociaux
je n'attends pas d'être élue pour travailler, j'ai reçu tous les partenaires sociaux
s'il y avait plus d'adhérents aux syndicats il y aurait un dialogue social constructif


NS :

et à propos des heures supp interdites dans la fonction publique ?

SR :

le syndicalisme sera renforcé, donc plus de loi imposée dans le domaine social sans dialogue
la loi consolidera le dialogue
ma réponse sur 35h : négociation branche par branche et s'il y a accord,il y aura une loi sinon non.
vos heures sup vont créer du chomage
je préfère qu'ils emploient un jeune au chomage
la vraie bataille, c'est la connaissance
le collectif "sauvez la recherche" vient de me soutenir





Analyse : SR s'enfonce dans un problème épineux ; elle nous explique que s'il on vote pour elle, eh bien pour les 35h... mystère ! Elle reconnait que la loi est trop rigide, mais indique qu'il est possible qu'elle ne la retouche pas !




 

 




NS :

"vous avez une capacité à survoler tous les sujets"

SR :

allons au fond des sujets
"soyez précis"

NS :

"je ne vais donc pas suivre votre exemple"
on garde les 35h comme durée légale
jusqu'à 39h, +25%, au delà, + 50%
dans le privé comme dans public (où ce n'est pas possible actuellement)
à quoi ca sert la réduction du temps de travail, si c'est pas possible de payer des vacances ?
2 propositions : conditionner les allegements de charges à la politique salariale des branches


SR :

"il est temps"

NS :

"c'est ds mon projet et pas ds le votre"


SR :

si, parfaitement

NS :

charges moins importantes pour les entreprises qui investissent dans la recherche
plus de pré retraites pour les quinquagénaires
des droits mais aussi des devoirs, car sans devoirs pas de droits


3'20 PPDA :

notre thème : santé, logement, retraites

SR :

droits et devoirs, nous sommes d'accord
dans mon programme, pas de droits nouveaux sans contrepartie
premiere sécurité ; salaires
dès mon élection, augmentation bas salaires par le biais de conventions
c'est une de mes priorités
relance économique : dynamique des territoires, capacité à créer des entreprises pour le peuple français
exemple, les poles de compétitivité


NS :

"créés par qui ?"

SR :

je m'appuierai sur les régions de france
nous allons tirer dans la même direction
(j'ai attendu deux ans pour pouvoir avoir le droit par l'état pour créer une entreprise de biocarburants)
autonomie aux universités
chaque diplomé qui sortira de l'université recevra un pret gratuit pour créer sa petite entreprise
les chercheurs s'en vont ; perte de matière grise
je la ferai rester en france, la recherche
les jeunes diplomés pourront créer leurs entreprises
problème des délocalisations même entre hautes technologies
il faut unir la recherche, la formation, l'entrep



NS :

"vous avez une capacité à ne pas repondre à une question remarquable !"

SR :

"car je connais bien les sujets"
ce que je dis, je le réaliserai
je serai la présidente de ce qui marche, sans oeilleres


8'00 NS :

"moi je voudrais être le président qui fasse que ce qui ne marche pas, marche !"
qui a créé les poles de compétitivité ?


SR :

"les entreprises ! pas vous !"

NS :

une politique moderne exige l'honneteté, les pole de compétitivité ont été créés en 2004 par l'état
c'est une politique d'exonération fiscale et sociale donc ce ne sont pas les régions qui les ont créés


SR :

exonérations qui ne sont toujours pas arrivées !

NS :

bien qur qu'elles sont arrivés
il y a 68 poles !


SR :

oui des conférences de presse !

PPDA rappelle les thèmes : santé retraite logement

NS :

la retraite par répartition est quelque chose d'essentiel
grâce à la loi fillon pas de soucis majeurs jusqu'en 2020
Mme Royal va la démantelera, comment va t elle financer ?



Analyse : Des nouvelles polémiques du niveau de cour de récréation opposent les deux candidats :  Qui a mis quoi dans son projet ? Qui a fait  créé quoi ?
Le niveau de la confrontation baisse un peu, on en est plus à une confrontation de petites phrases que d'idées. Notons l'erreur de NS en ce qui concerne le fait que nos retraites sont parfaitement surs jusqu'en 2020.



Bientôt, la demi-heure suivante...

Dites moi ce que vous pensez de cette passe d'arme, avec le recul !

Publié dans Post-présidentielle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article