Recherche capitaine pour Paquebot...

Publié le par L'équipe de Débattons !

Confronté à une situation financière "désastreuse", le Front national a décidé de mettre en vente son siège, le "Paquebot", et ses 5.000m2 de bureaux à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), affirme aujourd'hui "Le Parisien/Aujourd'hui en France". 

"Une société a été mandatée pour assurer la venter et les premières visites d'acheteurs potentiels ont déjà eu lieu", affirme le quotidien, qui ne cite pas ses sources. 

L'immeuble, qui domine la Seine dans un quartier chic, serait estimé à quelque 20 millions d'euros. Le parti d'extrême droite est confronté à une situation financière particulièrement difficile depuis les législatives de juin, où près de 300 de ses candidats n'avaient pas atteints les 5% synonyme de remboursement des frais de campagne. La subvention versée au parti "sera amputée de 60%", avait annoncé le président du parti Jean-Marie Le Pen, qui n'excluait pas, depuis, de vendre les locaux.


Source : Le Figaro

Publié dans Brèves

Commenter cet article

Buffalo (de l'Equipe de Débattons !) 31/10/2007 10:56

Je suis plutot d'accord ave vous, et avec M. Mazaud que vous citez. Ce qu'il faut c'est combattre les idées, et voir ce parti ruiné n'empêchera pas ses idées de se développer et de se transmettre.

Aurélien Royer 30/10/2007 19:31

Le soir même où j'écrivais mon dernier commentaire, j'entendais, sur France Info et i-Télé l'ancien président du Conseil constitutionnel, Pierre Mazaud, qui commentait, entre autres, la situation du FN. Je vous cite, de mémoire, ses propos: "je préfère voir le FN à l'intérieur de la vie politique française plutôt qu'en dehors. Et je préfère donc combattre le FN et ses idées au sein du palais Bourbon, comme je le faisais quand j'étais député".Je ne suis donc pas le seul à ne pas me réjouir de la situation du FN ! Et j'attends toujours vos réactions... Candide, Jacques et l'équipe de débattons ! Bonne soirée.

Aurélien Royer 29/10/2007 14:29

Dans cette affaire, on voit bien que la loi sur le financement des partis politiques mérite une rénovation: je ne pense pas qu'il faut se satisfaire de la situation du FN. Un parti qui rassemble plus de 10% des électeurs à une présidentielle (l'élection la plus importante) et qui serait présent à l'Assemblée si la proportionnelle existait dans notre pays est un parti représentatif d'une partie de l'opinion. Je préfère combattre ses idées, racistes, mais auss (et surtout?) ultralibérales, que de le voir mourir faute d'argent.Que vont devenir ses électeurs, si ce n'est des abstentionnistes? Je préfère donc un FN debout qui pèse moins lourd dans des scrutins à forte participation qu'un parti mort dont les électeurs ne prendront pas part à la vie politique du pays !! Et vous?

Candide 29/10/2007 09:32

Si vous suprimez les extrèmes, les anciens - pas si extrèmes que ça - deviennent les nouveaux extrèmes !  Même en politique la loi de la relativité s'applique !Et n'est ce pas une forme d'extremisme que de vouloir supprimer les extrèmes. Tout comme le paradoxal interdit d'interdire.

Jacques Heurtault 27/10/2007 13:01

Le début de la fin ... ce n'est pas moi qui 'en plaindrai!Si on pouvait avoir un paysage politique débarrassé de ses extrêmes afin que ne reste dans la compétition que des partis de gouvernement, ce serait un grand progrès.