Weed-end Royal

Publié le par Buffalo (de l'Equipe de Débattons !)

Une bonne nouvelle pour la possible future Première secrétaire du PS, ainsi qu'un début de polémique... :

- Pour la première fois à ma connaissance, un sondage - en l'occurence issu de l'institut BVA pour le magazine Marianne de ce samedi - indique qu'une majorité de Français voterait pour Mme Royal si le second tour de l'élection présidentielle avait lieu maintenant.
Rappelons que M. Sarkozy remportait ce match depuis janvier 2007.
Il s'agit évidemment d'une confortation des mauvais sondages du chef de l'Etat depuis quelques mois désormais, mais on note qu'il ne s'agit pas  ici d'une chute. Il échouerait avec 49% des voix. Les Français ont perdu confiance en leur Président de la République, mais l'opposition ne parait pas plus crédible à leurs yeux.

-En désaccord avec le premier vice-président de son Conseil régional, en Poitou-Charentes, en ce qui concernait les moyens d'augmenter les recettes de la Région, Mme Royal l'a démis de ses responsabilités.
M. Jean-François Fountaine, l'élu socialiste en question, avait exprimé sa préférence pour une augmentation des impôts lors des débats de décembre pour le vote de budget 2008, "afin de ne pas endetter la colectivité", comme le souhaitait Mme Royal en ayant recours à l'emprunt. Au final, M. Fountaine a voté favorablement au budget voulu par Mme Royal, ce qui n'a pas empêché sa mise à l'écart.
Suite à cela, M. Fountaine, le groupe des Verts ainsi que l'opposition de droite ont quitté la salle du Conseil ; opposition qui de plus a porté l'affaire devant le tribunal administratif, car le delai légal de convocation pour la réunion par laquelle Mme Royal a annoncé da décision n'aurait pas été respecté, ce qui pourrait entrainé, selon l'opposition, l'annulation des délibérations.
Ce n'est pas la première fois que la gestion de Mme Royal dans le Poitou-Charentes est remise en question ! (1)




(1)
Sa gestion politique des institutions de la région est néanmoins la cible de critiques. Ainsi la totalité des décisions du comité régional de tourisme (CRT) de Poitou-Charentes a été annulée par la justice pour l'absence de convocation d'une élue de l'opposition. L'UMP parle de clientélisme pour certaines affectations de subventions et donne l'exemple du Fonds Régional d'Intervention Locale (FRIL) dont 24% des subventions sont destinées à la circonscription de Ségolène Royal qui ne représente que 5.3 % de la population. Dans Le Livre noir des régions socialistes, l'UMP affirme aussi que les investissements dans l'action sociale ont chuté de 87 % entre 2005 et 2006 et que les frais de personnel ont augmenté de 57 % depuis le début de sa présidence.
http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gol%C3%A8ne_Royal#Le_conseil_r.C3.A9gional






Post Scriptum (02/02/08) :
Le Journal du Dimanche offre une autre vision de cette "polémique". Selon ce journal, Mme Royal aurait refusé de donner la parole à son vice-président. Le ton est monté, des élus ont fini par quitté la salle. Et cela se finit de la même manière, par la perte des ses responsabilités pour M. Fountaine.

http://www.lejdd.fr/cmc/politique/20089/royal-fait-une-crise-d-autorite_98509.html


L'enregistrement de l'accident par un journaliste de France info :
http://www.france-info.com/spip.php?article101519&theme=9&sous_theme=10
 

Publié dans Politique politicienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Buffalo (de l Equipe de Debattons !) 02/03/2008 12:07

1. Oui, il tourne à l'avantage de Ségo, mais pas de manière nette. Honnetement, un écart plus important ne m'aurait pas surpris, vu les dernières semaines qu'a subi M. Sarkozy. A la place de l'opposition socialiste, je trouverais cela inquiètant : d'accord, ils vont remporter les élections municipales, mais à plus long terme ils ne semblent pas aptes à profiter des déboires présidentiels. 2.J'ai trouvé, par hasard l'extrait audio que j'ai mis en lien. Certes on ne dispose pas de ce qui s'est passé avant ou après, mais il semble clair que Mme Royal a commis une erreur. Après, ne donnons pas plus d'importance à cette polémique qu'elle n'en mérite. Quoique, si on y réfléchit bien, cela est plus grave que l'affaire du casse toi ! Elle refuse de donner la parole à un élu, de son camp en plus, vice président de surcroit avant le vote, et lui propose de parler après !!!

Aurélien Royer 02/03/2008 10:51

1- je ne crois pas que ce sondage soit aujourd'hui pertinent ! Comme tu le soulignes, il est clair que le match Sarko-Ségo tourne à l'avantage de la seconde car le premier est en difficulté et la future première secrétaire (pas sûr !) fait un retour remarqué sur la scène médiatique devenant l'opposante la plus audible au gouvernement ! Elle a en tout cas réussi à rebondir et à donner au PS une posture qu'il ne retrouvera vraiment qu'après les municipales et ce congrès qui verra peut-être l'arrivée des rénovateurs.2- pour ce qui est de sa gestion de la Région, elle ne doit pas être la première à être visé par ce genre d'attaques qui ont un énorme inconvénient: ne jamais replacer l'évènement dans un contexte plus large qui permettrait de l'expliquer... tu sais, il se passe des choses dans les exécutifs régionaux ou départementaux dont on ne parle pas. Dès l'instant que cela concerne une personnalité de premier plan, qui plus est lorsqu'il s'agit d'une femme, les médias s'en emparent et ressortent l'accusation d'autoritarisme ! Ce n'est pas cela la politique...