Sommet de l'UE

Publié le par Buffalo (de l'Equipe de Débattons !)

Actualités européennes à tendance écologique aujourd'hui :

En sommet à Bruxelles, les chefs d'Etats des pays membres de l'UE ont discuté, à côté des problèmes économiques mondiaux dont on parle tant (hausse du pétrole, de l'or et des matières premières, récession probable de l'économie des Etats-Unis en 2008, chute du dollar...), ont décidé de maintenir leurs engagements d'une baisse de 20%, si ce n'est 30% si les autres pays du monde s'y avèraient prêts, de leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020. Ces engagements pourraient nécessuter plus de 50 milliard d'euros par an à l'ensemble de l'Europe.
De plus, aujourd'hui, M. Brown et M. Sarkozy ont ensemble relancé l'idée d'une "T.V.A. verte" qui consiste à abaisser le taux de T.V.A. pour les produits les moins polluants.

Que de bonnes intentions donc !

Seulement, plusieurs bémols sont à mettre à cette bien belle affiche écologique :

Pour le moment, l'Allemagne refuse encore d'accepter le principe d'un accord pour limiter le niveau de CO2 des automobiles, étant donné que son industrie dans ce secteur est spécialisé dans les grosses berlines bien plus polluantes que les petites citadines françaises ou italiennes. Or on connait l'influence notable de ce facteur dans le réchauffement actuel de la planète.

De nombreux pays, de l'aveu même de M. Sarkozy ne sont guère favorables à l'instauration de cette taxe verte : "certains pays, je ne vous le cache pas, étaient opposés à ce qu'on ouvre ce débat et d'autres, la Grande-Bretagne et la France, y étaient très favorables". Peur d'une concurrence inter-communautaire entre les pays qui l'instaureront et ceux qui n'en feront rien, peur de mesures de représailles de la part de pays extérieurs à l'UE sur leurs propres exportations ?

Bien sûr l'économie compte énormément.
On doit prendre ses décisons en fonction de l'intérêt général des générations actuelles, mais surtout de manière à assurer la pérennité des générations futures. Qui prendra la tête de la nécessaire refonte environnementale, si ce n'est l'Europe ?





Remarque : http://debattons.over-blog.fr/article-14751192.html

Commenter cet article

Buffalo (de l Equipe de Debattons !) 23/03/2008 13:47

Effectivement, il y a trop souvent beaucoup de bruits pour rien. Cependant, il suffit d'une fois, d'une réunion pour que tout change. Quand viendra cette réunion ? On nous parle sans cesse de la guerre contre le terrorisme, mais nous sommes en train d'en perdre une autre encore plus importante, celle contre nous-même, celle contre nos gaspillages nos pollutions.Que l'Europe se bouge, vite !

Aurélien Royer 23/03/2008 11:09

Dans la foulée de ce que je viens d'écrire sur le Tibet, je ne peux que me désoler de ces grands sommets où on discute pendant des heures pour arriver à des déclarations si vides: comme tu le dis, "que de bonnes intentions"...J'adhère à tes réserves. On voit bien, dans le cas allemand, que l'argent passe devant les principes... certes, des emplois sont en jeu dans l'automobile mais d'autres emplois peuvent être créés dans le domaine écologique... et c'est d'ailleurs une chance pour notre économie. Si l'Europe ne réalise rien de concret très vite, ce sont encore d'autres pays qui en profiteront...L'Europe cherche, depuis le référendum de 2005, a regagné la confiance de ses habitants: si nous ne tentons rien, par peur d'une concurrence entre les pays, nous laissons passer des choses que les citoyens vont payer. La frilosité des dirigeants est l'un des principaux freins, même s'ils ne peuvent évidemment pas prendre de décision sans l'accord d'une majorité des Etats membres. La principale difficulté venant du fait que ce genre de mesure ne peut qu'être appliquée par tous les pays, il faut beaucoup de diplomatie... mais, arriver à un compromis, même moins exigeant que prévu, est toujours préférable au maitien d'une situation dont personne ne se satisfait !