Pékin 2008

Publié le par Buffalo (de l'Equipe de Débattons !)

Depuis plusieurs jours, en fait depuis les "évènements" derniers au Tibet, pas un jour ne se passe sans que la question du boycott des Jeux Olympiques qui se dérouleront en Chine à l'automne prochain ne se pose.
J'ai déjà exprimé mon désaccord avec un boycott total de ces JO (dans les commentaires de cet article).

Mais une autre idée circule également : celle du boycott de la cérémonie d'ouverture de ces jeux, relayée par nombres de politiques, par certains sportifs, par Reporters sans Frontières, etc.
Relayée même au plus haut niveau de l'Etat, puisque M. Sarkozy, pas plus tard qu'aujourd'hui, a déclaré à Tarbes, à ce sujet, que :


"Toutes les options sont ouvertes.
Je veux que le dialogue commence et je graduerai ma réponse en fonction de la réponse qui sera donnée par les autorités chinoises.(1)"



Ces propos viennent quelque peu contrebalancer les timides critiques à l'égard du régime chinois (appel à une "réserve" au Tibet) lancées ce week-end, et critiquées par certains, dont M Juppé (2).





Avant tout, pourquoi suis-je opposé, à l'heure actuelle, à un boycott des JO ?
    - Tout d'abord, parce qu'on ne peut comparer la situation actuelle de monde à celle à l'époque des olympiades annulées (pendant les deux guerres mondiales). Si les pays occidentaux se retiraient de ces Jeux, cela reviendrait purement à les rendre nuls et non avenus.
    - Ensuite, c'est prendre en otage des athlètes de tout pays, pour la simple raison qu'on ne sait être ferme avec la Chine (sur la question des Droits de l'Homme, de la démocratie...) par
les autres moyens mis à notre disposition (politiques, diplomatiques, économiques...)
Déjà sur ces sujets, on ne peut plus se passer de ce grand pays, qui n'en finit plus de grandir, donc on menace, ou plutôt on "menaçonne", si vous me permettez ce néologisme, de les boycotter sur le plan sportif. Ce qui n'empêchera pas ceux qui défendent cette idée de continuer de s'habiller avec des vêtements fabriqués en Chine, ou de se servir d'une calculatrice de poche de même origine.
    - Enfin, les JO sont pour moi synonymes de fraternité entre les peuples. Certes la Chine ne montre pas l'exeple à ce sujet, mais ce ne sont pas les JO de la Chine, ce sont nos JO, à nous, citoyens de tout pays, citoyens du monde.


Pour autant, il n'en demeure pas moins qu'ils sont l'occasion pour le régime chinois de se montrer tel qu'ils voudraient qu'on les voit. Ils sont une vitrine pour la Chine. Doit-on rester simple spectateurs ? Ne regarder que ce que l'on veut bien nous montrer ? De laisser la Chine jouer un rôle de Potemkine en occultant ce qui doit être occulté ?
Non ! Puisque la Chine se veut vitrine aux yeux du monde, cette vitrine doit être irréprochable ; ou du moins, vu qu'on part de loin avec le régime chinois, s'améliorer de manière conséquente.
Aux journalistes de fouiner avant, pendant, après les Jeux pour nous montrer ce qu'on voulait nous cacher !
Aux politiques de ne pas donner le baiser de la mort à ce régime !
Aux sportifs de  concourrir le mieux possible, mais de rappeler aussi souvent que possible, après une défaite, après une victoire, les conditions de vie des habitants de Chine !
Aux téléspectateurs d'admirer les athlètes, de célébrer cette planète qui n'est plus qu'un village, sans se laisser leurrer par les dorures et les feux d'artifice !

Voilà pourquoi je ne suis pas opposé à un boycott par l'exécutif de la cérémonie d'ouverture, pas plus que je ne suis choqué par l'action de Reporters sans Frontières menée lors de l'allumage de la flamme.





Sources :

(1)
http://www.lefigaro.fr/international/2008/03/25/01003-20080325ARTFIG00389-jo-sarkozy-n-exclut-pas-un-boycott-de-la-ceremonie.php
(2)
http://al1jup.com/viewPost.php?id=357

Commenter cet article

Hesnoone 01/04/2008 11:56

J'ajouterais presque "on est malheureusement dans l'utopie".Il faut s'adapter au monde avant d'espérer le faire évoluer, un peu :/

Aurélien Royer 01/04/2008 11:35

Il est bien évident que la Realpolitik impose aux diplomates de mesurer les conséquences de leurs décisions: que ce soient sur les intérêts américains vis-à-vis de la Chine, ou des contrats obtenus par Paris en Libye, je fais juste remarquer que les grands principes sont mis à la poubelle... que personne n'a le courage de se priver de cet argent, essentiel pour notre économie et notre compétitivité ! Une action concertée de toutes les démocraties contre les dictatures, sur le plan économique, est-elle possible? NON. Dans la mesure où la concurrence impose à chacun de se positionner sur tous les marchés qu'il peut remporter. C'est pourtant ce qu'il faudrait faire... mais on est, là, dans l'utopie à 100% ! Et je le sais parfaitement !

Hesnoone 31/03/2008 15:42

Je ne vais pas revenir au boycott des JO puisque ma position rejoint en (très) grande partie celle de Buffalo.Par contre, sur l'un des propos d'Aurélien Royer :"ce con de Bush a déjà dit qu'il s'y rendrait"Les belles idées ne suffisent pas vraiment pour gouverner. Et les USA ont désespérément besoin qu'ont leur achète leurs bons du Trésor. Si demain la Chine devaient arrêter de financer leur déficit, ou revendre massivement ses titres, je doute que la situation américaine, déjà mauvaise (2008 sera une année financière pourrie) s'améliore...Sur ce point particulier là, il est à mon avis un peu facile de lui "casser du sucre sur le dos"

Buffalo (de l Equipe de Debattons !) 30/03/2008 20:17

-oui, cela serait fait dans le but de prévenir toute "vengeance" à Londres dans quatre ans, telle qu'on en avait bu à Los Angeles suite à Moscou.-Noté

Aurélien Royer 30/03/2008 19:56

- merci pour l'info: je n'étais pas au courant de la position du gouvernement britannique... et je m'en désole !- pour ce qui est du boycott de la cérémonie d'ouverture, le principe est donc intéressant. Bien sûr, la décision sera prise quelques jours avant le début des JO, en fonction de l'évolution de la situation !