Retraites... réagissons !

Publié le par Hesnoone (de l'Equipe de Débattons !)

La chronique d'Yves de Kerdrel du 1er avril. (1)

 


 D'ici à quelques jours les sociétés françaises vont distribuer leurs dividendes : cette part du bénéfice qui est versée aux porteurs de titres en rémunération de leur prise de risque. Si l'on s'en tient aux seules sociétés du CAC 40 qui ne sont pas représentatives du reste de l'économie française ce sont tout de même un peu plus de 40 milliards d'euros qui vont être ainsi répartis par les grands groupes français. [...]

Mais petite anomalie bien française : sur ces 40 milliards d'euros gagnés avec soin, et mis de côté avec précaution, par les stars du CAC 40, environ la moitié va partir à l'étranger, puisque les actionnaires non résidents, notamment anglo-saxons, détiennent la moitié du capital de nos sociétés. Ce sont donc 20 milliards d'euros qui vont quitter l'Hexagone pour aller enrichir les fonds de pension des veuves écossaises, ceux des enseignants californiens ou des retraités de Miami. Dans le même temps, les actionnaires français ne recevront que 6 milliards d'euros, puisque tous nos politiques ont fait en sorte qu'il n'y ait pas de fonds de pension.

Si l'on voulait raccourcir à l'extrême ce processus, on pourrait dire que des sociétés françaises de grande qualité, dirigées avec beaucoup de talent par des capitaines d'industrie d'exception enrichissent «à l'insu de leur plein gré» les retraités américains, britanniques ou asiatiques, au moment même où les nôtres s'inquiètent à juste titre pour leurs pensions
et où les salariés qui contribuent à cette création de richesse peinent à boucler leurs fins de mois.

 

 


Qu’ajouter d’autre ?

Peut être que les fameux modèles nordiques tant vantés par une certaine candidate aux présidentielles ont en grande partie adopté le système de retraite par capitalisation. Et lorsque la répartition est maintenue elle est aménagée, et l’âge de la retraite est repoussé (65 ans au Danemark, devrait passer à 67 ans d’ici quelques années).

Mais ils doivent se tromper. Comme la grande majorité des pays industrialisés. Tout le monde sait bien que les Français, et surtout leurs élus, détiennent LA vérité…


Hesnoone

 

(1) http://www.lefigaro.fr/debats/2008/04/01/01005-20080401ARTFIG00562-guizot-de-gaulleet-sarkozy.php

Publié dans Coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Buffalo (de l Equipe de Debattons !) 05/04/2008 17:00

Oui il parle de l'aspect actionnariat, mais en évoquant les fonds de pensions, qui servent justement dans d'autres pays à payer les retraites.Je suis d'accord avec toi par contre sur la conservation quoi qu'il advienne d'une part de répartition dans les retraites, mais d'une part qui imposera aux salariés des sacrifices s'ils ont veut la maintenir très importante. C'est un choix que notre société devra faire

Aurélien Royer 05/04/2008 14:58

Construire sa retraite en deux temps: par répartition pour la plus grande part (puisqu'elle est garante d'une solidarité à laquelle la France est attachée !), et par capitalisation pour ceux qui le PEUVENT.L'article soulève un problème réel... mais, n'apporte pas, à mon avis, la meilleure solution. Tout utra-libéral qu'il est, l'auteur ne parle que des actionnaires et, pour se donner bonne conscience, n'aborde le problème des salaires des employés qu'à la fin d'un article qui défend le modèle capitaliste. Sans en aborder les limites. Et notamment le caractère inéquitable.