Chine toujours...

Publié le par Buffalo (de l'Equipe de Débattons !)

Sous fond de manifestations anti-occidentales, et plus particulièrement anti-françaises, en Chine, Paris semble vouloir calmer le jeu ; en plus de la lettre de M. Sarkozy à Mme Jin Jing, athlète handicapée qui avait été bousculée lors du passage mouvementé de la flamme olympique à Paris, trois émissaires français ont été reçu en moins d'une semaine par les hautes autorités pékinoises.

Ces réactions anti-françaises, si elles ne sont peut-être pas à l'initiative des autorités chinoises, mais qui sont au moins encouragés tacitement par elles, sont la conséquence des "conneries" de notre gouvernement !

A force de souffler le froid et le chaud, de poser des "conditions", puis de les retirer, de faire campagne en annonçant une rupture avec l'indulgence passée que l'Etat pouvait avoir envers les régimes peu respectueux des Droits de l'Homme, avant de faire le contraire une fois accéder au pouvoir, la France est une cible facile pour faire passer un message à l'Occident tout entier.
Il est temps, grand temps, qu'à l'internationale comme pour les affaires intérieures, que les ministres, que le Président parle d'une seule voix, sans démentir, revenir, corriger des propos une heure plus tard. Il ne sera pas possible de faire entendre la voix de la France à l'étranger, ou de faire aboutir des réformes sans avoir une communication, officielle et interne au gouvernement, nettement plus efficace !




Commenter cet article

Aurélien Royer 27/04/2008 10:48

Pas mal ! Note que Sarko cherche à transmettre un message européen et qu'il se pose, trois mois avant, en président de l'UE (au moins se sera-t-il mieux préparé à cette fonction qu'il ne l'a fait pour celle qu'il occupe depuis près d'un an!). Il a raison de le faire mais j'ai l'impression qu'il ne cherche pas encore à connaître la position de ces homologues. Tout juste connait-on les pensées de Merkel et Brown. Qu'en pensent les Polonais, les Danois, les Italiens, les Slovènes, les Tchèques?... on ne sait pas. ll va falloir le savoir très vite. Même si les initiatives en cours, par ailleurs intéressantes, peuvent produire des effets inattendus.