Socialiste libéral !? C'est un oxymore, cher Watson !

Publié le par L'Equipe de Débattons !

Etre à la fois «libéral et socialiste» est «totalement incompatible».

Merci Mme Royal de répondre à mon interrogation d'hier. Me voilà soulagé : incapables de comprendre le monde moderne, la moitié du monde politique ne pourra pas jouer le rôle d'une opposition constructive. Il reste une autre moitié me direz vous. Certes. Mais cette autre moitié s'appelle "majorité" !

Mais alors, si pour un socialiste le mot libéralisme est tabou (sauf quand il s'agit d'effrayer la ménagère), qu'est ce qu'un socialiste ?

Mme Royal nous apprend qu'un socialiste doit "pour produire et distribuer autrement les richesses, pour garantir à chacun un avenir meilleur, pour lutter contre les excès insupportables du capitalisme ".
Superbe programme.

Programme, vous avez dit programme ? Comme c'est étrange... Je pense finalement que les mots "douce utopie" ou "démagogie" sont plus adaptés. Mais, rien d'étonnant : c'est du Royal dans le texte.

Oui, il est nécessaire de lutter, mais plus contre les excès insupportables de l'étatisme à la francaise que contre ceux du capitalisme.
Le fameux modèle français... qui nous a apporté cette évolution du taux de chômage alors que dans le même temps en Angleterre il y avait ceci :


Non, le système anglais n'est pas parfait. Mais cessons de croire que nous détenons la vérité, les faits nous montrent que nos élites font plus preuve de démagogie que de réalisme.


Plus le changement nécessaire et redouté tardera, plus il sera douloureux
...




Hesnoone

Publié dans Coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aurélien Royer 31/05/2008 19:41

D'une part, la réaction de Mme Royal confirme une chose: comme de nombreux Français, qui s'intéressent de loin à l'économie (et je ne prétends pas, loin de là être un spécialiste... je dirais même le contraire !), elle confond libéralisme et capitalisme. Les défenseurs du capitalisme, qui n'est pas un système juste, font partie de ces ultra-libéraux qui y voient la solution aux problèmes de la planète. Que les socialistes se définissent comme anti-capitalistes, c'est très bien ! Qu'ils ne reconnaissent pas que la mondialisation est une réalité, qu'elle nous apporte de bonnes choses mais que c'est notre mission que d'en limiter les méfaits, c'est dramatique ! C'est nier la réalité...C'est l'ambiguité du mot "libéral" et sa connotation négative actuelle qui, dans une logique électoraliste, empêche le PS d'un débat sur ce thème pourtant fondamental.

HEsnoone 29/05/2008 10:01

Je suis entièrement d'accord, "social libéral" ca existe. Surtout ailleurs qu'en France.Par contre, "socialiste libéral"... Eh bien c'est comme les OVNI : on en parle mais on n'en voit pas.

marc d Here 29/05/2008 09:13

Social-libéral ça existe...ce n'est certainement pas le cas de Delanoë...mais plutôt d'une gauche qui réfléchit et agit au sein de la majorité présidentielle, pour soutenir les réformes proposées et lancées par Sarkozy.

HEsnoone 25/05/2008 20:29

Le seul problème est que je ne vois pas beaucoup de véritables réformes venir. Quelques réformettes, peut être, mais sinon...:'(

Jacques Heurtault 25/05/2008 19:22

Delanoë a juste commis une faute politique! Ségo s 'est rué dessus comme une vérole sur le bas clergé! Le plus sage, c'est de les laissé dans l'opposition ... pendant encore quelques années, jusqu'à ce que le principal des réformes à faire (ça urge!) soit fait!