Europe is watching you !

Publié le par L'Equipe de Débattons !

L'Europe... Depuis quelques jours, tout le monde, ou presque, parle du referendum irlandais ou de ses conséquences.

Mais, que ces gens se rassurent, l'Europe ne cesse pas de fonctionner ! Ses élus, ces citoyens plus égaux que les autres, continuent de veiller sur nous !

En effet,

Alors que le non de l'Irlande au traité de Lisbonne déstabilise l'Union, le Conseil de l'Europe se penche sur un tout autre non. Le non à toute forme de châtiments corporels infligés aux enfants, de la simple claque au cinglant coup de martinet. Avec sa campagne « Levez la main contre la fessée ! », l'institution européenne vise une réforme de la législation dans tous les pays membres du Conseil. (1)

Enfin ! Enfin l'Europe commence à avancer ! On nous disait comment manger (par élimination : ne devant manger ni salé, ni sucré, ni gras, on en déduit qu'il faut se nourrir d'amour et d'eau fraiche), on nous disait comment penser (car comment voter), maintenant on nous dit comment élever nos enfants. Rien de plus normal, on appelle ca le progrès.

Ceci dit, je trouve que l'Europe est bien trop timorée. Il faut aller plus loin encore, guider encore plus les citoyens. Instaurer l'installation obligatoire de télécrans et mettre en place une Police de la Pensée me semble être l'étape indispensable de cette construction européenne que je vois avec émerveillement continuer à avancer contre vents et marées, et...  referendum (invariable(s ? :p) il me semble).

Comment ça, vous avez déjà entendu ces conseils ?!


Hesnoone


(1) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/06/17/01016-20080617ARTFIG00438-le-conseil-de-l-europe-veut-abolir-la-fessee.php

Publié dans Société

Commenter cet article

Buffalo (de l'Equipe de Débattons !) 23/06/2008 13:52

A croire parfois d'ailleurs que l'Europe n'a pas envie de se faire aimer de ses administrés. Chaque tentative de réforme(tte) ou de baisse de taxes ou d'aides de la part de l'Etat français se heurte à un non franc.L'Europe semble préférer rester pointilleuse dans des domaines très très techniques, et surtout ne pas s'ouvrir à l'Européen

Hesnoone 23/06/2008 11:03

Honnêtement, j'ai rêvé d'une Europe des Nations, d'une Europe scientifique et économique. Mais on me propose les Etats Unis d'Europe, on me propose une Europe bureaucratique sans âme, sans objet, sans but défini. Décevant.

Aurélien Royer 22/06/2008 12:15

Imaginez la difficulté qu'a été la mienne d'enseigner cette année à des élèves de première, plus ou moins intéressée par une Europe qu'il ne comprenne pas, cette jungle institutionnelle ! J'y reviendrais prochainement sur mon blog...Cette initiative montre une chose qui semble de plus en plus évidente: l'Europe n'a aucun but et ne propose à ses citoyens que des projets inutiles, sans vision, sans originalité, sans envie... et après, on s'étonne que les peuples consultés par référendum en profitent pour donner une claque à ces bureaucrates qui sont incapables de les faire rêver.Je suis un europhile convaincu. J'ai foi en l'Europe. Mais pas en cette Europe-là. J'avais voté "Oui" en 2005 parce que je rêvais d'une Europe belle et concrète, qui nous fasse avancer. Je suis de plus en plus pessimiste ! Et cela me désole...

Hesnoone 19/06/2008 10:06

Je me perds tellement facilement dans cette usine à gaz bureaucratique qu'est devenue l'Europe...Il semble qu'il soit ici question du "Conseil de l'Europe".Créé le 5 mai 1949, le Conseil de l'Europe a pour objectif de favoriser
en Europe un espace démocratique et juridique commun, organisé autour
de la Convention européenne des droits de l'homme et d'autres textes de
référence sur la protection de l'individu.En pratique, leur site donne peu d'autres informations. Ceci dit,  tous les membres de l'UE font partie de ce Conseil, il est donc fort probable que leurs positions soient reprises par le Parlement européen (et c'est ce que laissent entendre les participants de divers forum... mais sources peu fiables a priori :p)...

Jacques Heurtault 18/06/2008 23:43

Bravo pour l'humour!Une précision : il ne faut pas confondre le Conseil de l'Europe" (dont la Russie, par exemple, est membre) avec le Conseil Européen (réunion des chefs d'Etats et de gouvernements des pays membres de l'Union Européenne (c'est à dire celle de Bruxelles) et  le Conseil de Ministres  de l'Union européenne (et non pas Conseil des ministres!) auquel vous faites vraisemblablement allusion dans votre article ...La Commission a l'initiative des projets de directives qui sont ensuite examinés par le Conseil DE ministres fonctionnellement compétent ... En cas de désaccord entre les deux, il ya un processus de recherche d'une "position commune" (à la Commission et aux Etats membres). Ce n'est qu'ensuite que le Parlement Européen est saisi ... En réalité, c'est encore plus compliqué!