Extraits choisis

Publié le par L'Equipe de Débattons !

Amis à voir, déménagements à faire, magasins à visiter, jeux de cartes à user, maillots de bains à utiliser, diner à préparer, et le travail saisonnier qui vient de commencer... Que la vie d'étudiant est dure ! Avec tout ça, quand voulez vous que je trouve le temps de lire la presse ?!

Ceci dit, étant donner que je ne m'intéresse que très peu aux compétitions sportives en cours, le tour d'horizon est vite fait. Alors, voici un petit tour de la presse du jour, pendant que je réfléchis au menu de ce soir...




Commençons par une entrée... (1)

M. Sarkozy est arrivé en Israël. Il est réputé être l'un des présidents français les plus populaires, tellement populaire que le président israëlien s'est attaché à régler lui même jusqu'au moindre détail de la visite, une première.
Une visite qui fut difficile à organiser... à cause des "crêpages de chignon entre l'ambassade française de Tel-Aviv et le consulat général de France à Jérusalem."

Que c'est surprenant, des serviteurs de l'Etat hauts placés qui se crêpent le chignon... Vous avez dit bizarre ?




Puis un plat principal (2)
 
La violente agression d'un jeune homme juif, samedi soir à Paris, a provoqué dimanche un tonnerre d'indignation dans la communauté juive, comme à l'Elysée et au gouvernement. [...]
Selon l'Assistance-publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), l'état de la victime est «stationnaire» et le pronostic est «réservé».
Pour son père, interrogé par RTL, le jeune homme a été agressé «parce qu'il portait une kippa et qu'il est juif». De même, pour l'UEJF et le Crif, le caractère antisémite de cette agression ne fait aucun doute
[...]
Le maire socialiste du XIXe arrondissement de Paris, Roger Madec, a d'ailleurs demandé le déploiement d'effectifs de police supplémentaires dans son secteur afin d'apaiser les tensions intercommunautaires qu'il juge fortes.
[Mme Michele Alliot Marie] exprime également «sa solidarité et son soutien à la victime, à sa famille et à l'ensemble de la communauté juive», tout en réaffirmant «sa détermination à lutter sans relâche contre toutes les manifestations de racisme, d'antisémitisme et de xénophobie, qui bafouent les valeurs de la République».

Que ces personnalités sont érudites ! Avant même que la police n'ait commencé son enquête, ils connaissent déjà le mobile, à savoir "le racisme et la xénophobie". J'imagine qu'ils savent également qui sont les coupables et ce qu'ils méritent.

Mais, à quoi servent la police et la justice ?!

Quant au quatrième pouvoir, eh bien il se contente de répéter, sans même séparer faits et opinions, comme toujours. Et a plupart des citoyens ne réagissent même pas : je viens de parcourir les commentaires sur cet articles:seuls 5 personnes sur 50 - soit 10 % - ont le réflexe de dire qu'il serait souhaitable d'attendre les résultats de l'enquête avant de faire des déclarations aussi tapageuses...

Je ne sais pas ce qui m'attriste le plus : la récupération de cet acte par les politiciens, les politiciens eux mêmes, l'agression d'un jeune homme, ou le manque de sens critique des "commentateurs" de cet article.

Dans tous les cas, la passion a, semble-t-il, gagné par forfait contre la raison.




Avant de passer au dessert (3)

Sur Canal + vendredi, sa critique de la nomination de Christian Estrosi à la direction de l'UMP était, c'est de saison, footballistique : «Je ne voudrais pas que l'UMP ressemble un peu à cette équipe de France de football où finalement il y a beaucoup de leaders et pas beaucoup de joueurs», a lancé le sénateur de la Vienne.

Un tacle en direction du maire de Nice et proche de Nicolas Sarkozy, qui a multiplié ces dernières semaines les critiques contre l'actuel patron de l'UMP, Patrick Devedjian. [...]

Et Jean-Pierre Raffarin de filer sa métaphore sportive : «Nous avons un équipe pléthorique mais cependant la diversité de l'UMP est quelque part menacée. Je trouve que ça devient monolithique et je pense qu'une UMP monolithique est une UMP fragile».


M. Raffarin, vous y allez un peu fort. Ce n'est pas parce que l'équipe de France n'a pas été brillante (elle s'est faite éliminer au premier tour, non ?) qu'il faut la comparer à nos élus. C'est injuste.

Ben oui, l'équipe de France s'est au moins qualifiée pour la compétition, ce qui demande un minimum de qualité... Alors que pour être élu, une absence d'opposition suffit !




Et un petit digestif pour finir ! (4)

Vous aussi vous pleurez (ou plutôt : votre portefeuille aussi pleure) lorsque vous devez passer à la pompe, eh bien rassurez vous, voici LA solution à vos problèmes :

«Pour faire face à la hausse du prix du pétrole, je conseille aux Français de faire du vélo». (Christine Lagarde)

Qui a dit que le gouvernement ne faisait rien ?



Hesnoone


(1) http://www.lefigaro.fr/international/2008/06/21/01003-20080621ARTFIG00034-dans-les-coulisses-du-voyage-de-sarkozy-en-israel.php
(2) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/06/22/01016-20080622ARTFIG00028-un-jeune-juif-dans-le-coma-apres-une-agression-.php
(3) http://www.lefigaro.fr/politique/2008/06/20/01002-20080620ARTFIG00533-quand-raffarin-comparel-ump-a-l-equipe-de-france.php
(4) http://www.lefigaro.fr/politique/2008/06/20/01002-20080620ARTFIG00601-quel-politique-vous-a-le-plus-fait-rire-en-.php

Publié dans Politique politicienne

Commenter cet article

Buffalo (de l'Equipe de Débattons !) 23/06/2008 14:01

Idéologiquement il serait peut être temps de ne rien faire, mias on voit bien que cette hausse du pétrole n'est pas prêt de s'estomper, ou alors ce serait de manière très temporaire. Et pendant ce temps, c'est de l'argent que les ménages "foutent" en l'air. C'est de la consommation en moins, et le plus idiot est que cela ne remplit même pas les caisses de l'Etat, puisque l'armée aurait déjà annulé des missions pour cause de surcout puisqu'ils avaient fait leur budget en prenant en compte un prix du baril inférieur de moitié à ce qu'il est actuellement.De plus, pour de nombreux français encore, il n'y a pas d'alternatives à la voiture. Je pense notammen,t à ceux qui vivent en zone rurale ou dans des villes de taille moyenne sans transport en commun.Il faut accompagner la transhumance vers des moyens de transport/chauffage... plus écologiques en lissant cette hausse foudroyante.Mais de quelle manière ??

Jacques Heurtault 23/06/2008 06:55

Pour ce qui est de la hausse du prix des carburants, il est URGENT de ne RIEN FAIRE! Mettre un coup d'arrêt définitif à toutes les formes, même indirectes, de subventions. Mieux, même : les supprimer toutes!