La question du cumul

Publié le par Buffalo (de l'Equipe de Débattons !)

Aujourd'hui, j'aimerais aborder un thème qui, s'il n'est pas présent de manière importante ces jours-ci dans l'actualité, refait régulièrement surface : le cumul des mandats !


D'un côté, ceux qui le défendent, principalement ceux qui cumulent :)
Ils exposent plusieurs arguments :

    -un député qui disposerait d'une mairie aurait des "attaches" locales, et serait plus proche des citoyens.
    -un maire qui serait aussi député de sa circonscription aurait plus d'influence pour faire avancer les dossiers qui touchent au développement des infrastructures ou autres qui ont des impacts positifs et immédiats pour ses électeurs.
    -un mandat à la tête d'un exécutif local et un mandat de représentant du peuple à l'Assemblée nationale ou au Sénat serait donc un équilibre qui non seulement ne serait pas préjudiciable à notre vie démocratique, mais qui apporterait un réel plus.


D'autre s'y opposent (avant parfois de sombrer dans cette facilité, tel M. Montebourg, dernier illustre exemple en date).

    -ils estiment premièrement qu'on peut être un bon maire ou un bon député mais si on n'occupe que cette fonction ; avoir un seul mandat, et y travailler à plein temps n'est pas négatif loin s'en faut.
    -le cumul des mandats a pour conséquence une carrière dans la politique pour un élu plus longue que chez nos voisins, car malgré une défaite, un homme politique a encore un autre mandat pour occuper le terrain, plutôt que de laisser la place à d'autres.
    -d'ailleurs le cumul est une spécificité française, et on ne peut pas pour autant dire que le travail parlementaire qui se fait dans notre assemblée soit de meilleur qualité grâce à nos députés proche du peuple que dans les autres pays européens. Cette cumurladise étonne jusqu'aux Américains (1).



Pour ma part, je trouve que certains des arguments ne sont pas très convaincants :


Que ce soit la supposition faite qu'un député-maire par exemple soit plus performant. Auquel cas, pourquoi ne vont-ils pas au bout de leur logique pour exiger qu'un député ne peut l'être que s'il est déjà maire !

Que ce soit le carriérisme politique ; il n'est pas forcément mauvais que les députés engendrent de l'expérience !




De même, deux points ne sont pas soulevés :
Premièrement, le grand nombre d'élus que compte notre Nation, du fait principalement des 36.000 (!) communes qui parsèment notre territoire, chiffre qui représente la moitié des communes européennes (2). De ce fait, il y a beaucoup de "places" à prendre, et il ne parait pas absurde de tolérer que certains occupent plusieurs de ces places.
Enfin, et point sans doute le plus important, ce sont les Français qui, malgré leur opposition au cumul des mandats dans les sondages, permettent aux cumulards de cumuler ! Après tout, losque les électeurs sont capables de voter massivement en faveur de l'opposition, juste car il ne s'agit pas de la majorité en place comme en 2004, ils pourraient s'ils le souhaitaient réellement décider de ne pas voter pour un candidat qui occupe déjà un poste !

Au final, je pense qu'il faut bien sûr fixer des limites, comme celles déjà existantes (3), et peut-être renforcer une certaine honnêteté, comme par exemple faire en sorte que les ministres ne fassent pas campagne en tant que tête de liste aux municipales, s'ils savent d'avance qu'ils ne se présenteront pas comme maire par la suite. Après, c'est au citoyen de renvoyer dans les cordes les cumulards, si c'est cela qu'il souhaite faire.





Notes et sources :



(1)
http://www.nytimes.com/2008/01/13/world/europe/13france.html?_r=1&th=&emc=th&pagewanted=all&oref=slogin


(2)
"La France est de loin le pays possédant le plus grand nombre de communes en Europe. L’Allemagne réunifiée n’en compte que 12 291 pour une population un tiers plus grande. L’Italie en a 8101 pour une population sensiblement comparable. En Europe seule la Suisse a conservé une structure communale semblable à la France mais un grand mouvement de concentration a commencé ces dernières années. Pour bien apprécier l’écart entre la France et les autres pays européens on peut faire les comparaisons suivantes :

    * L’Union européenne en 2004 : 75 000 communes, dont France : 35 568 (soit 47,5% du total pour 16% de la population).
    * Les États-Unis d’Amérique : 35 937 communes pour un territoire 14 fois plus grand et une population cinq fois plus importante."



http://fr.wikipedia.org/wiki/Commune_fran%C3%A7aise

(3)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cumul_des_mandats
(en anglais, une fois n'est pas coutume)

Publié dans Politique politicienne

Commenter cet article

Aurélien Royer 31/05/2008 18:56

Je suis assez d'accord avec ta conclusion: le meilleur moyen de freiner l'appétit des cumulards, c'est de ne pas les élire pour cette raison. Toutefois, je partage aussi l'avis de Jacques: pas plus de deux mandats par personne, c'est la base... mais toutes les combinaisons ne doivent pas être possibles. Un système de points, comme je l'ai déja proposé, apportait une solution. Chaque mandat équivaudrait à un nombre de points et chaque élu ne pourrait dépasser un seuil de points fixé par la loi !

Jacques Heurtault 23/05/2008 15:31

Je ne vois pas d'inconvénient à ce qu'un député soit aussi conseiller municipal! Mais pas maire ni adjoint ni président d'une communauté de commune ou d'agglomération...