Attaques socialistes tous azimuts sur le gouvernement !

Publié le par Buffalo (de l'Equipe de Débattons !)

Fillon1.jpg 



           La France a un gouvernement qui ose ne pas être de gauche. Certaines paroles ont laissé transparaître la mauvaise foi coutumière de certains responsables de l’opposition :



           Comme l’avait évoqué il y a déjà quelques jours Hesnoone, les Socialistes tirent à boulet rouge sur ce qui ont le malheur de vouloir servir.

 

Ainsi, ce week-end, M. Ayrault, honorable maire de Nantes, vénérable figure de proue du groupe Socialiste à l'Assemblée nationale a qualifié d’indigne le fait que certains hommes, à l’évidence, il visait M. Kouchner, qui furent ministres sous M. Jospin et qui ont rejoint le gouvernement de M. Fillon. Il n’a pas vu le moindre problème en revanche lorsque Mme Royal a suggéré le nom de M. Bayrou, qui fut Ministre de l’Education Nationale pendant quatre ans, sous les gouvernements Balladur et Juppé comme éventuel Premier Ministre.

Les Sages socialistes jugent les hommes à l’aune de leur appartenance politique (pour ne pas dire à la tête du client) et de leurs propres intérêts.

 

M. Hollande n’est pas content du tout de ce nouveau gouvernement, mais alors pas du tout… Il accuse Nicolas Sarkozy de vouloir, en réalisant l’ouverture que tant d’autres ont promise, « déstabiliser le Parti Socialiste ».

 

Premièrement, je ne savais pas que le Parti Socialiste était une icône religieuse, et que l’on devait s’interdire toute action qui va à l’encontre de ses propres intérêts ! Heureusement qu’ils ont perdu les élections alors, s’ils sont si frêles et fragiles que cela.
Deuxièmement, le principe de la démocratie est et reste le rapport de force. Rapport de force se déroulant dans un contexte certes le plus apaisé possible, mais rapport de force tout de même ! Lorsque les syndicats manifesteront, lorsque l’opposition proposera de voter la censure à l’Assemblée, ne feront-ils pas preuve de tentative de déstabilisation du gouvernement ? Les Socialistes s’en abstiendront-ils ? Bien sûr que non ! Devraient-ils s’en abstenir ? Bien sûr que non ! Et je ne pense pas non plus qu’un gouvernement de droite devrait s’interdire d’accueillir un tel ou un tel sous prétexte que cela ne plait pas à M. Ayrault ou M. Hollande !

Publié dans Politique politicienne

Commenter cet article

IlParaitQueJeDoisRéagir 27/05/2007 10:45

Donc ce que l'article du lien que j'ai donné explique, c'est que c'est une tradition que de reformer le gouvernement après les législatives pour que le gouvernement reflète bien les pouvoirs en place à l'assemblée. C'est pourquoi concernant cette histoire, wait&see comme qui dirait !

L'Equipe de Débattons 27/05/2007 10:17

Mais il ne s'agit pas de déstabilisation nauséabonde. Il s'agit des gagner des élections, et je ne vois pas pourquoi le Gouvernement devrait s'interdire des choses sous prétexte que cela n'arrange pas les petites affaires du Parti socialiste !

J'ai lu (en diagonale je le reconnais), l'article de ton lien, mais je n'ai pas vu où cela n'engageait qu'à peu.

Quand M. Royal a déclaré pendant deux mois, aidée par ses amis socialistes que Sarko était facho, anti-démocrate et dangereux, ne tentait-elle pas de le déstabiliser ? Eh bien, tu n'avais rien trouver à y redire !

Si l'on veut ne jamais être déstabilisé, ne jamais être attaqué, il vaut mieux ne jamais faire de politique !!!


Quant à ta dernière phrase, je suis d'accord figure-toi ! Il faut toujours garder son esprit critique

IlParaitQueJeDoisRéagir 27/05/2007 00:03

Je m'intérogeais sur les réelles motivations du Président Sarkozy en plaçant des hommes « de gauche » au gouvernement.
Cela devrait être vu comme une ouverture paraît-il, mais la lecture de ce billet confirme mes soupçons :
http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2007/05/24/625-sur-les-ministres-candidats
Où l'on voit que pour le moment cela ne l'engage à rien (ou très peu) par contre comme le souligne le billet de Buffalo sans vraiment le dire, le président y gagne beaucoup en déstabilisant (tant qu'à faire... au cas où les présidentielles n'auraient pas suffient) le camp socialiste à la veille des législatives.
Mais on verra tout ça le moment venu... disons qu'en attendant pourquoi ne pas essayer de ne pas être trop dupe ?
(lol je m'attends à ce que ça en fasse bondir certains cette dernière phrase :p)

IlParaitQueJeDoisRéagir 24/05/2007 22:51

Oups ! Aurais-je oublié un zéro... je suis confus 0:(

debattons 24/05/2007 16:45

J'ai vu des chiffres annonçant un nombre de député socialistes compris entre 50 et 150 !! Jamais aux alentours de 15.