Le grand retour

Publié le par L'Equipe de Débattons !

Le travail saisonnier a repris, et les journées sont longues, ce qui explique en très grande partie mon absence ces derniers temps. Ceci dit, je ne m'en plains pas, bien au contraire, car :
- plus les semaines sont longues plus la paie est agréable en fin de mois (et étant étudiant je suis chroniquement fauché ! :p)
- puisque j'ai été empêché de suivre l'actualité (ben oui, une fois rentré bouquin dodo !) je n'ai pas eu besoin de supporter jusqu'à la nausée l'histoire de Mme Bétencourt. Je suis ravie qu'elle ait été sauvée, mais le dire une fois le suffit, non ? Mais nos médias sont... comme ils sont.

Fermons cette petite parenthèse et... et quoi au juste ? Eh bien voyons un peu ce que j'ai manqué...


Une Ségolénade...

Mardi soir sur France 2, elle a déclenché une polémique en faisant «un rapport» entre « la mise à sac » de son appartement le vendredi et ses attaques contre Nicolas Sarkozy, parlant d'une  «étrange coïncidence» . Elle l'a répété jeudi matin sur RTL, reconnaissant qu'elle n'avait, en guise de preuve, «que cette coïncidence étrange» entre le cambriolage et «un moment politique sensible».(1)

Traduction : Mme Royal n'a aucune preuve de quelque nature que ce soit, ce qui ne l'empeche pas de sous entendre que le Président de la République française aurait utilisé les services de ladite République pour cambrioler son appartement (sans rien lui voler apparemment)

Mais que fait la police ? L'affaire est pourtant élémentaire ! Les malfaiteurs recherchaient tout simplement doute les documents confidentiels de l'état des exportations de chabichou (fromage de chèvre, NdH) en Chine (certainement la raison de l'escapade chinoise de la Présidente de la région Poitou Charentes - portant tenue de deuil - en 2007)

Plus sérieusement... Que dire ? c'est lamentable.

Changeons d'article.

Cela fait trois jours que l'appartement de Ségolène Royal a été cambriolé. En ce lundi de la fin juin, l'ex-candidate à l'élection présidentielle reçoit quelques journalistes dans ses locaux parisiens du boulevard Raspail. Officiellement, il s'agit de présenter son dernier livre, Si la gauche veut des idées, écrit avec le sociologue Alain Touraine. Officieusement, c'est aussi l'occasion d'un échange informel sur la préparation du congrès de Reims en novembre où les socialistes doivent se choisir un nouveau chef. Et puis aussi de parler de ce cambriolage, perpétré la veille de la présentation de sa contribution à la Maison de la chimie à Paris.

Ségolène Royal assure ne pas vouloir s'étaler sur le sujet. Mais se montre tout de même très prolixe, décrivant dans les moindres détails, jusqu'aux plus choquants, (2)


De pire en pire. Changeons plutôt de journal, je vais déprimer. La vie politique francaise est donc si pitoyable pour que nos journalistes se sentent obligés de parler des affabulations d'une présidente de région ?
Je parle des journaliste pour ne pas dire ce que je pense du comportement de ladite présidente. Ben oui, ma maman m'a toujours dit d'être poli. surtout quand il s'agit de madames.

Thierry Saussez, responsable de la communication interministérielle, et directeur du service d'information du gouvernement (SIG), a demandé de pouvoir dépenser 16,7 millions d'euros supplémentaires en 2009 pour des opérations de communication (3)

L'Etat a tellement d'aregnt en caisse qu'il pêut se permettre de faire de la pub' pour vanter son efficacité. Un exemple simple : les quelques (autour de 50) milliards d'euros de l'impôt sur le revenu permettent à notre Etat de rémunérer les fonctionnaires de police qui nous protègent, les professeurs de l'Education nationale sans lesquels le pays n'a pas d'avenir, ils permettent également la construction d'infrastructures sans lesquelles rien n'est possible et...

Euh, non.

Ces milliards d'euros ne permettent rien de tout cela. Ils ne permettent même pas de payer les intérêts de la dette publique de 2008 d'après plusieurs sites internet.
Vous m'objecterez avec raison qu'il ne s'agit pas de sources fiables. Alors disons que d'après le "LE BUDGET DE L’ÉTAT 2007 EN QUELQUES CHIFFRES" (disponible sur le site du Ministère de finances etc. : http://www.minefe.gouv.fr), en 2007, ces milliards permettaient soit de "payer" le déficit, soit de payer les intérêts de la dete. Pas les deux.

Par contre, cela permet de financer des campagnes de publicité. Peut être que celles ci nous diront comment au juste est employé notre argent... à part en images sur les chaines de télévision, bien sûr.

Je crois que je suis content de travailler, et de ne pas avoir le temps de lire le journal. Lire l'actualité est par trop déprimant ces derniers temps.



Hesnoone


(1) http://www.lefigaro.fr/politique/2008/07/09/01002-20080709ARTFIG00613-l-effraction-chez-royal-n-etait-pas-un-cambriolage-.php

(2) http://www.lefigaro.fr/politique/2008/07/10/01002-20080710ARTFIG00005-segolene-royal-ou-la-strategie-de-la-provocation-.php

(3) http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/07/08/thierry-saussez-veut-quadrupler-le-budget-de-la-communication-gouvernementale_1067892_823448.html

Publié dans Politique politicienne

Commenter cet article

Hesnoone 21/08/2008 19:57

J'imagine qu'il ne s'agit que d'une mesure de sécurité... Un avion, même s'il s'agit d'un ulm (certains explosifs ne sont pas si lourd que ca...) peut se transformer en arme...15 ans n'est pas trop jeune pour se faire une opinion, bien au contraire. Je ne peux que t'encourager à lire des articles d'opinion dans les divers journaux et à échanger tes idées avec ceux qui sont prêts à discuter ; je pense qu'il s'agit d'une des meilleures façons de se forger ses opinions...Je tiens à m'excuser pour cette longue période sans publication, mais je ne pense malheureusement pas pouvoir publier encore avant un petit moment, ou alors de manière occasionnelle :'(. Heureusement que la rentrée se rapproche et qu'alors Buffalo redeviendra présent... Bonne fin de vacances à ceux qui sont encore en vacances, bon WE (avec un peu d'avance) aux autres.Hesnoone

Aurélien Royer 11/08/2008 18:35

Après vérification, le pilote de l'ULM est en effet passible de 15 à 45 000 euros d'amende et 6 mois à 1 an de prison dans la mesure où le cap Nègre, lieu de résidence estivale du président de la République, est interdit de survol pendant la période allant du 7 juillet au 15 septembre d'après un arrêté pris par le ministère de la Défense. Le pilote ayant enfrein la législation, il risque donc d'être jugé... même s'il a répondu à l'appel de la tour de contrôle de l'aérodrome le plus proche, a fait demi-tour et n'a été trouvé en possession d'aucune photo de la villa des Sarkozy.

Jacques Heurtault 11/08/2008 11:39

Le "survoleur en ULM" ne sera pas condamné à quoi que ce soi s'il n'a pas enfreint la loi ou la réglementation ... Nous sommes encore dans un état de droit!

kevin'fo 03/08/2008 11:22

Je comprend très bien ton point de vue politique (je préfère te tutoyer, j'espère que ça na te dérange pas) et je ne te contredit pas quant aux nombreux abus de Ségolène Royal. Moi-même, encore jeune pour avoir une véritable opinion politique (15 ans), je me dit plutôt socialiste mais ne suis pas du tout convaincu par Mme Royal. Je veux simplement réagir sur ton article en ajoutant un autre fait d'actualité tout aussi ridicule mais qui concerne cette fois notre cher président de la République. En effet, vendredi, un homme de 36 ans, qui faisait seulement un court vol en ULM dans le Var s'est vu arrêté par les gendarmes sans savoir pourquoi. Son délit : avoir volé au-dessus de la résidence de M. Sarkozy et de sa femme. Rien que pour cela, il pourrait écoper de 15.000 à 45.000 € d'amende et de six mois à un an de prison. Un peu sévère, tout de même, pour un simple vol en ULM, mais il est vrai que c'est le le PRESIDENT et sa FEMME !

Hesnoone 11/07/2008 13:19

Changer de journal ne changera pas les faits... et son comportement indigne d'un responsable politique ! On ne se permet pas de lancer des accusations sans fondement contre quiconque, encore moins le plus haut représentant du pays que l'on est sensé servir. Enfin, je devrais plutôt dire : on ne devrait pas se permettre...Je n'ai pas comparé le budget dédié à la publicité au budget de l'Etat. J'ai juste voulu souligner que au vu de l'état des caisses de la France, il n'est sans doute pas opportun de gaspiller de l'argent ainsi...